Recherche-Développement, coopération et politique technologique : Fondements théoriques et application aux industries américaine et européénne des semi-conducteurs

par Nathalie Lucchini

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Benjamin Coriat.

Soutenue en 2002

à Paris 13 .


  • Résumé

    A l'origine de cette thèse se trouve un constat : celui de l'implication financière des pouvoirs publics dans des programmes de R&D coopérative, en particulier dans les industries de haute technologie au cours des années 1980. Prenant appui sur le cas des semi-conducteurs et des programmes SEMATECH (aux Etats-Unis) et JESSI 5EN Europe), il s'agit donc de comprendre les raisons et la cohérence d'une politique technologique soutenant financièrement des coopérations inter-organisations en recherche. Dans la première partie, nous cherchons à coupler et à structurer l'analyse de la coopération avec celle du rôle des pouvoirs publics en matière de R&D. Nous montrons que l'approche d'inspiration néoclassique voit principalement dans la coopération les aspects "partage des coûts et des riques" (pour des firmes aux capacités homogènes et symétriques) et "amélioration du bien-être social". Elle limite alors essentiellement le rôle des pouvoirs publics à la définition d'une politique de la concurrence indulgente à l'égard des coopérations lorsqu'il en va des interêts privé et social. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 355 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 324-344

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2002 049
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.