La demoiselle d'Escalot : morte d'amour, inter-dits, temps retrouvés

par Nadège Le Lan

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Jean-Claude Thiolier.

Soutenue en 2002

à Paris 12 .


  • Résumé

    La demoiselle d'Escalot (La Mort Artu) qui meurt d'amour pour Lancelot est l'ultime espoir du monde arthurien et l'entraîne avec elle dans sa disparition. Figure synthétique et mnémonique du Lancelot-Graal, c'est une mise en abyme du roman et du cycle. Elle réapparaît dans la littérature de toute l'Europe médiévale (hébrai͏̈que, italienne, anglaise, allemande, néerlandaise et catalane). Au XIXe, un poème de Tennyson porté par l'iconographie en fait une figure de proue de la littérature anglo-saxonne. En France, elle est reprise, mais dépourvue de la dimension contextuelle et symbolique de La Mort Artu et des attributs emblématiques de l'héroi͏̈ne tennysonienne elle ne soulève pas l'enthousiasme. Elle finit par s'effacer de la mémoire collective au profit de l'Elaine de Malory (Morte Darthur), son plus illustre descendant, à qui l'on attribue l'exclusive paternité de celle de Tennyson. Or le plus célèbre personnage arthurien de l'Angleterre victorienne est également inspiré de La Mort Artu.

  • Titre traduit

    The maid of Escalot


  • Résumé

    In the French Mort Artu, Arthur's kingdown disappears with the maiden of Escalot. The story of the maiden who dies of unrequited love for Lancelot of the Lake synthetizes and reminds the whole Vulgate Cycle. In the Middle Ages, it is retold in Hebrew, Italian, English, German, Dutch and Catalan. With Tennyson's Elaine of Astolat, it comes to the first place in Victorian litterature. The character is said to be derived from Malory's, but it is actually more indebted to the Mort Artu, through its 16th century Italian translation. The modern French retellings of the story, though numerous, have been overlooked, due to the lack of contextual and symbolic meaning.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par l'Harmattan à Budapest, Torino, Paris

La demoiselle d'Escalot, 1230-1978 : morte d'amour, inter-dits, temps retrouvés


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 365 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-361. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 3542
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par l'Harmattan à Budapest, Torino, Paris

Informations

  • Sous le titre : La demoiselle d'Escalot, 1230-1978 : morte d'amour, inter-dits, temps retrouvés
  • Dans la collection : Littératures comparées
  • Détails : 1 vol. (XVI-451 p.)
  • ISBN : 2-7475-8638-3
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 390-439. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.