La pensée d'autrui chez Emmanuel Levinas et Jacques Derrida

par Elena Bovo

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Françoise Dastur et de Mario Ruggenini.

Soutenue en 2002

à Paris 12 en cotutelle avec l'Université de Venise-Ca' Foscari .


  • Résumé

    C'est à partir d'un dialogue avec la phénoménologie husserlienne et heideggerienne que Lévinas et Derrida élaborent leurs conceptions de l'identité du moi. C'est une identité précaire qui est à la fois rendue possible et menacée par autrui. La première partie de ce travail met en lumière les points problématiques et féconds impliqués dans la réflexion husserlienne de l'altérité ainsi que l'enracinement de certains concepts lévinassiens dans une telle réflexion. Dans la deuxième partie une attention particulière est prêtée au développement et au changement de la conception lévinassienne du moi et d'autrui dans les textes postérieurs à Totalité et Infini. Dans ces textes un nouveau concept de mort est aussi à l'œuvre. Dans la troisième partie un tel concept, qui s'oppose explicitement à la conception heideggerienne de la mort, est mis en relation avec la réflexion derridienne du deuil impossible, réflexion qui analyse les conséquences de la perte d'autrui dans la constitution du moi.

  • Titre traduit

    The thought of the other in Emmanuel Levinas and Jacques Derrida


  • Résumé

    It is from a dialogue with the husserlien and the heiddegerien phenomenology that Lévinas and Derrida elaborate their concept of the identity of the self. It is a precarious identity, which is at the same time made possible and threatened by the other. The first part of the thesis throws light on the problematic and fertile points implicated in the husserlien reflection of otherness, as well as on the roots of some levinasien concepts in this reflection. In the second part, a special attention is given to the development and the change of levinasien conception of the self and the other, in the texts posterior to Totalité et Infini. In these texts, a new concept of death is introduced as well. In the third part, this concept of death, which explicitly opposes the heideggerien concept of death, is compared with derridien reflection of impossible mourning, a reflection that examines the consequences of the loss of the other for the constitution of the self.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 296 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 284-292

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.