Invasion, angiogenèse et thérapies anti-angiogéniques des glioblastomes

par Sophie de Boüard

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marc Peschanski.

Soutenue en 2002

à Paris 12 .


  • Résumé

    Les glioblastomes (GB) sont des tumeurs cérébrales hautement invasives et angiogéniques. Nous avons développé un modèle de GB in vitro fondé sur l'implantation de cellules tumorales dans des tranches de cerveau de souris maintenues en culture organotypique. Dans ce système, les cellules tumorales envahissent le tissu hôte et déclenchent une angiogenèse. Le phénotype angiogénique des GB suggère qu'une thérapie antiangiogénique pourrait provoquer un effet antitumoral efficace. Parmi les agents antiangiogéniques (angiostatine, endostatine et interféron alpha-IFNalpha) testés in vitro et in vivo, l'IFNalpha provoque un puissant effet antiangiogénique et antitumoral. Le suivi en IRM et les études histologiques montrent un ralentissement de la croissance tumorale associé â une augmentation de la survie des rats porteurs d'un GB i. E. Le principal résultat de cette étude est la démonstration de l'effet puissant antitumoral d'une application locale d'IFNalpha sur le développement des GB.

  • Titre traduit

    Invasion, angiogenesis and anti-angiogenic therapies of glioblastomas


  • Résumé

    Glioblastomas (GBs) are highly invasive and angiogenic brain tumors. In order to study these phenomenon we developed an in vitro system based upon GB ce implantation into organotypic brain slice cultures. In this assay, GB cells invade the brain slice parenchyma and induce angiogenesis. Inhibition ofangiogenesis is a promising approach to treat highly vascularized tumors such as GB. Among three antiangiogenic agents (angiostatin, endostatin, and alpha interferon-IFNalpha) studied, IFNalpha was the most effective both in vitro and in vivo. IFNalpha caused a dramatic decrease in tumor volume revealed by MRI and by post-mortem histology, and increased rat survival. The main result of this study is the demonstration of the very potent inhibitory effect of IFNalpha on the development of experimental GBs. The mechanism of this anti-tumor effect is most likely related to the major anti-angiogenic activity demonstrated by the cytokine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 178-202

Où se trouve cette thèse ?