Etude in vitro et in vivo de l'implication du 3,4-dihydroxyphénylacétaldéhyde(DOPAL) dans la dégénérescence des neurones dopaminergiques

par Hélène Legros

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Jean Costentin et de J.J. Bonnet.

Soutenue en 2002

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté de médecine (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) (autre partenaire) .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p163-183

Où se trouve cette thèse ?