Stratégies attributionnelles d'auto-complaisance chez les joueurs de tennis

par Katell Troadec

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jean-Pierre Famose.

Soutenue en 2002

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    L 'étude a porté sur les stratégies motivationnelles et, tout particulièrement, sur l'une d'entre elles, la stratégie attributionnelle d'auto-complaisance. Elle se définit comme la tendance à prendre crédit des succès (valorisation de soi) et à rejeter toute responsabilité personnelle en cas d'échec (protection de soi). Menées en situation sportive naturelle, avec le tennis pour activité support, les premières expérimentations ont donc consisté à vérifier l'existence de ce biais d' auto-complaisance dans des situations tennistiques variées: matchs de simple, saison tennistique et matchs de double. Les hypothèses posées ont globalement été vérifiées. Dans la situation du match de tennis, les joueurs se créditent effectivement des succès par des attributions internes, stables et contrôlables tandis qu'en cas d'échec, ils rejettent leur responsabilité par des attributions externes, instables et incontrôlables. Ce biais se retrouve également mais de manière quelque peu différente au terme d'une saison tennistique complète, le succès étant alors attribué à l'habileté et l'échec à un manque d'effort. Ce biais se retrouve enfin en situation de match de double. Il est cependant de moindre ampleur, la présence d'un coéquipier atténuant la responsabilité personnelle vis-à-vis des résultats. Cette première série de résultats va dans le sens d'une explication motivationnelle à savoir le désir de rehausser son estime de soi en cas de succès et de la protéger en cas d'échec. Les expériences suivantes se sont centrées de manière plus précise sur l'étude des relations entre, d'une part, l'estime de soi des joueurs de tennis et, d'autre part, leurs conceptions de soi, leurs styles attributionnels et leur confiance en soi. Les résultats ont montré que le niveau d'estime de soi, haut ou bas, était corrélé avec l'ensemble de ces variables, ce qui confère au niveau d'estime de soi un rôle majeur dans l'explication des comportements tennistiques.


  • Résumé

    Study has focused on motivational strategies and, specially on one of them, the self-serving attributional strategy. It can be defined as the subject tendency to take credit for success ( self-recovery ) and to reject personal responsibilities in case of failure ( self-protection ). Conducted in a natural sportive situation with tennis as support activity, the first experiments consisted in verifying the existence of self-serving bias in various tennis situations: simples, full tennis season and doubles. The proposed hypothesis have been globally verified. In simple, tennis players take credit for the success with internal, stable, controllable attributions. On the opposite, in case of failure, they reject their responsability on external, unstable and uncontrollable attributions. This bias is also present but a somewhat different manner at the end of a full tennis season, success being attributed to hability and failure to a lack of effort. This bias is also present in double. However, it is of a lesser magnitude, the presence of a partner reducing personal responsability for the results. This first series of results could be explained by " motivational theory ", witch is the desire to increase self-esteem in case of success and to protect it in case of failure. The following experiments have been more precisely focused on the study of relations between, on the one hand, self-esteem and, on the other hand, their self-concepts, their attributional styles and their self-confidence. The results have shown that self-esteem level, high or low, was correlated with all of these variables, witch gives a major role to the level of self-esteem in understanding of behaviour in tennis competition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.178-186.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)281
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.