Style explicatif et performance motrice : comment le style attributionnel influence la performance sportive et la réussite en éducation physique et sportive

par Charles Martin-Krumm

Thèse de doctorat en Sciences du sport

Sous la direction de Jean-Pierre Famose et de Philippe Sarrazin.

Soutenue en 2002

à Paris 11 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif de mettre en évidence 1) certains processus qui affectent les facultés de rebond des individus après qu'ils aient été confrontés à un échec, et 2) comment les effets de l'habileté perçue sur les expectations et sur la valeur de la réussite peuvent être modulés. Il s'appuie sur des données issues de la théorie des Styles Attributionnels (e. G. , Abramson, Seligman, & Teasdale, 1978), selon laquelle, chaque individu aurait une manière relativement stable (i. E. , une sorte de trait de personnalité) d'expliquer les événements positifs ou négatifs susceptibles de lui arriver. Malgré son intérêt, celle-ci n'a fait l'objet que de très peu d'études dans le domaine du sport ou de l'éducation physique. La première partie présente les fondements théoriques de la théorie du SA, de l'IA (e. G. , Seligman, 1975), en passant par la théorie du LOC (Rouer, 1966) et par la théorie de l'Attribution Causale (e. G. , Heider, 1944). La deuxième partie est un approfondissement théorique concernant l'outil de mesure du SA. Elle est assortie de sept études consacrées à la validation de l'outil. La troisième partie propose 3 études et 2 expérimentations regroupées selon deux thèmes: les variables (i. E. , anxiété état et attentes de réussite) qui médiatisent les effets du SA sur les performances réalisées, et les conditions sous lesquelles l'habileté perçue influence les performances en EPS selon le paradigme expectation-valence (e. G. , Wigfield & Eccles, 2000). Dans ce qu'ils ont d'essentiels, nos résultats montrent que (1) lorsqu'un individu présente un SA optimiste, il conserve des attentes de réussite élevées après un échec, et un niveau d'anxiété plus faible que les individus présentant un SA pessimiste, ce qui a pour conséquence des facultés rebond significatives (études 1 et 2). Nos résultats montrent également (2) que le SA module les effets de l'habileté perçue sur les expectations et sur la valeur, ce qui en retour a un effet sur la réussite en EPS.

  • Titre traduit

    Explanatory style and motor performance : how attributional style does influence performance in sports and success in physical education


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to illustrate 1) some processes which affect individuals' rebound faculties when they have experimented a failure, and 2) how the perceived ability effects on expectations and value of success can be moderated. It is based upon data stemming from the "Explanatory Style" theory (e. G. , Abramson, Seligman, & Teasdale, 1978), according to which individuals have a relative stable manner (i. E. , a kind of personality trait) to explain the positive or negative events which may happen to them. Despite its interest, there are only very few studies about this theory in the field of sports or physical education. The first part presents the Explanatory Style theory's backgrounds, from the Learned Helplessness theory (e. G. , Seligman, 1975), including the Locus of Control theory (Rotter, 1966), to Causal Attribution theory (e. G. , Heider, 1944; Kelley, 1967; Weiner, 1985). The second part presents a theoretical improvement which concerns the tool intended to measure the ES. And its validation. This part is composed of seven studies dedicated to its validation. The third part is composed of 3 studies and to 2 experimentations classified according 2 themes : the mediating effects of variables (i. E. , state anxiety and success expectations) between ES and realised performances, and the conditions by which perceived ability affects performances in PE according to the expectation-value model (e. G, Wigfield & Eccles, 2000). Our results essentially show that (1) an optimistic explanatory style is associated with a lower state anxiety level, and higher success expectations, which are associated with significant rebound faculties, whereas a pessimistic ES is associated with a higher state anxiety level and lower success expectations, which are associated with no rebound faculties (studies 1 and 2). Our results also show (2) that ES moderates the perceived ability effects on success expectations and on value, which in return affects success in PE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 f.-327 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury-Publication non autorisée par le jury-Thèse confidentielle jusqu'en (année)
  • Annexes : Bibliogr. p.266-268.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)260
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Orsay, Essonne). Bibliothèque des STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 135 (magasin)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.