Contrôle de l'identité cellulaire au cours du développement de la drosophile : étude du gène multi sex combs

par Nathalie Remillieux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Pedro Santamaria.

Soutenue en 2002

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    Chez Drosophila melanogaster, l'identité de chaque cellule est spécifiée par l'expression d'une combinatoire de gènes sélecteurs. Au cours du développement il va être nécessaire de maintenir l'identité cellulaire à travers les nombreuses divisions cellulaires. Multi sex combs (mxc) agit comme des trans-régulateur négatif des gènes sélecteurs du maintien de l'identité segmentaire, mais il agit également au niveau de nombreux organes et notamment des cellules hématopoïétiques larvaires. Mon projet de thèse visait à caractériser moléculairement le gène mxc, et à étudier son rôle dans l'hématopoïèse. J'ai identifié deux loci candidats pour assurer la fonction de mxc, CG12124 et DLa2. CG12124, identifié lors du séquençage du génome de la drosophile, coderait une protéine nucléaire. La majorité de mon travail s'est portée sur DLa2. J'ai isolé le gène et caractérisé son profil d'expression et ses produits. Il code une protéine "La ". Les La sont des régulateurs de la transcription, ainsi que de la traduction de certains ARNm, notamment de virus (HIV, poliovirus). Ces protéines sont aussi impliquées dans des maladies autoimmunes chez l'homme. Que DLa2 soit ou non mxc, l'intérêt de disposer de gènes codant des protéines La chez la drosophile ainsi que d'outils génétiques pour étudier leurs fonctions, est manifeste. Réciproquement, si DLa2 s'avère être mxc, les études génétiques effectuées sur mxc ouvriraient de nombreuses pistes d'études des protéines La. L'autre partie de mon travail consiste en l'étude de la fonction de mxc dans l'hématopoïèse. La perte de fonction de mxc provoque l'hypertrophie des organes hématopoïétiques, la surprolifération des hémocytes et la différenciation anormale de certains types d'hémocytes. Nous avons aussi étudié les interactions entre mxc et les voies de signalisation Toll et Jak/Stat. Ce travail a apporté à la compréhension des mécanismes de régulation de l'hématopoïèse chez la Drosophile, et permis de caractériser un nouveau gène La.


  • Résumé

    In Drosophila melanogaster, the cell's identity is driven by the expression of a combination of selector genes. The cellular identity of each cells needs to be controlled through a lot of cell's division during all the developmental processes. The muti sex combs gene down-regulate the expression of selector genes implicated in the segmental identity control. Moreover, it is known to act on a lot of organs as for instance the larvae's blood cells. My work was to characterize the mxc gene and its function in the haematopoiesis process. I have identified two loci (CG12124 and DLa2) that may correspond to the mxc gene. CG12124 encodes a nuclear protein and was identified by the genome sequencing. I mostly worked on Dla2. I cloned the gene, and established its transcription pattern and characterized its products. It encodes a La protein. These proteins are transcriptional regulators, but also regulate the translation of some cellular and viral mRNAs. These proteins are known to be implicated in human's autoimmune diseases. We, actually, can't affirm that D1a2 corresponds to the mxc gene. But, the characterisation of genes that encode La proteins in Drosophila is of a great interest for the human health because of the genetic tools we have in this organism. Moreover, if Dla2 corresponds to mxc, all the genetic studies we have done on mxc will give new research lines for La's studies in the future. The other part of my work was to unravel the role of mxc in larval haematopoiesis. Every mxc loss of functions mutants induce an overgrowth of the haematopoietic organ, the overrating of circulating blood cells and an abnormal differentiation of the blood cells. We too characterized some interactions between mxc and the Toll and Jak/Stat signaling pathways, during these cells development. This work is adding to the understanding of the control of haematopoiesis in Drosophila and the characterization of a new La gene.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.159-170.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)248
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.