Mieux gérer les communications au sein d'un groupe coopératif : les apports des outils de TAL et des SMA

par Jean-Philippe Kotowicz

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Gérard Sabah.

Soutenue en 2002

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    Les acteurs d'une entreprise doivent collaborer efficacement pour atteindre les objectifs de l'entreprise, et ce dans un environnement évoluant en permanence, alors que les systèmes informatiques actuels sont pour la plupart construits sur la base d'analyses de l'organisation de l'entreprise et d'un recueil des besoins des utilisateurs à un moment donné. Or les médiations par lesquelles les acteurs d'un processus de conception vont échanger des informations, spécifier leurs tâches, se coordonner, évaluer l'activité sont les véritables objets qui doivent former la base des outils informatiques de support des activités coopératives de conception. Ces ajustements passent presque exclusivement par la communication et souvent suivant des circuits qui ne peuvent être définis à l'avance. En effet, les communications entre les acteurs de l'entreprise sont rarement prises en considération dans le système informatique, même dans les systèmes dits de travail coopératif, alors qu'il est notoire que ces communications véhiculent une part très importante de l'information de l'entreprise. Les méthodes et outils d'organisation du travail peuvent bénéficier des nouvelles technologies de la communication pour rendre ces adaptations plus efficaces. Un nouveau type d'outillage informatique devient alors nécessaire pour désambiguïser, faciliter, structurer, améliorer, augmenter, et permettre des recherches évoluées dans les échanges survenant entre les acteurs (humains et informatiques) d'un système sociotechnique coopératif. Les systèmes multi-agents, dynamiquement reconfigurables, peuvent suivre ces évolutions et prendre en compte les spécificités de chacun des acteurs. Nous proposons donc un système de médiation des communications et de gestion de mémoires d'entreprises, fondé sur une architecture multi-agent permettant un usage adapté aux activités "métier" des utilisateurs d'outils associés aux différents niveaux de traitement des langues (syntaxique, sémantique, pragmatique).


  • Résumé

    The actors of a company must collaborate efficiently to achieve the common purposes of the company in an environment permanently evolving, while most current information processing systems are based on the analysis of the company's organization and on the collection of the user's needs at a given time. Whereas mediations, which permit actors' coordination, information exchanges, tasks' specifications and activity evaluation, would be real objects to conceive tools to support collaborative conception activities. This fits undergoes almost exclusively by communication and often following nonprescriptive circuits. Actually, the communications between actors of the company are seldom correctly taken into account in the information processing system. This occurs even in recent systems of collaborative work or of workflow management, whereas it is well known that these communications transmit a very significant part of the information circulating in the company. The methods and tools of work organization can benefit from new technologies of communication to return these more effective adaptations. A new type of software will be then necessary to disambiguate, to facilitate, to structure and to allow complex searches in the exchanges arising among the actors (human beings and software agents) of a cooperative socio-technical system. Multi-Agents Systems, dynamically adaptable, can follow this evolutions and take into account each actors' specificities. We thus propose a system of communication mediation and of memories companies management, based on a multi-agent architecture. This architecture allows a use adapted to the "professional" activities of tool users associated to the various levels of language processing (syntactic, semantic, pragmatic).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 193-LXXXVIII p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.III-XVII.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.