Etude structurale de la protéine de matrice du virus de la stomatite vésiculaire

par Martin Gaudier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Marcel Knossow.

Soutenue en 2002

à Paris 11, Orsay .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le Virus de la Stomatite Vésiculaire est un virus enveloppé affectant principalement les mammifères. Non pathogène pour l'homme et facile à cultiver, il constitue un modèle idéal pour étudier les différents mécanismes du cycle infectieux. Lors de la dernière étape de ce cycle, VSV acquiert sa membrane en bourgeonnant au travers de la membrane cytoplasmique de sa cellule hôte. La protéine de matrice (M), une des cinq protéines virales, joue un rôle clef lors de ce phénomène. Elle est aussi responsable de l'assemblage et de la condensation de la nucléocapside virale, ainsi que d'effets cytopathogènes du virus. Deux propriétés biochimiques de la M liées à l'assemblage et au bourgeonnement ont été identifiées: elle est capable de s'auto-assembler et de s'associer aux membranes. Cette thèse présente d'abord l'étude de la protéine M par protéolyse ménagée menant à la purification de fragments solubles de la protéine ayant permis d'obtenir des cristaux de la protéine. Elle présente ensuite la détermination de la structure de cette protéine par radiocristallographie. Enfin, des études sur l'interaction de la protéine et de certains de ses mutants avec les membranes permettent de proposer un mode d'interaction de la protéine avec les membranes.


  • Résumé

    Vesicular Stomatitis Virus, an enveloped virus, infects mainly mammals. As it is nonpathogenic for humans and easy to grow, VSV is used as a model to study the different mechanisms of the infectious cycle. During the last stage of this cycle, VSV acquires its membrane by budding through the membrane of its host cell. The matrix protein, one of the five proteins of VSV, plays a major role in this process. This protein is also involved in viral assembly and nucleocapsid condensation and is responsible for the cytopathogenic effects of the virus. Two biochemical properties have been linked to the assembly and budding functions of the M protein : the protein self-associates and binds to membranes. The present work describes the study of M protein by limited proteolysis that lead to the purification of soluble fragments that were crystallized. We also present the determination of the structure of the M protein by radiocrystallography. Together with studies of membrane association of native and mutants of the protein, the structure helped us to propose a mode of membrane interaction of the protein.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 111 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.83-95

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)219
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.