Etude chimique et isotopique de la règlementation artificielle de nappe : champ captant de Flins (Aubergenville, 78)

par Laurent Guimier

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Génie chimique

Sous la direction de Laurent Dever.

Soutenue en 2002

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    Dans les zones tempérées, les aquifères alluviaux jouent un rôle capital pour la ressource en eau. Afin de limiter leur vulnérabilité liée au développement continu des zones urbanisées sur les plaines alluviales, quelques sites de captage en eau potable sont dotés d'installations de réalimentation artificielle de nappe. Le champ captant de Flins-Aubergenville (78) exploite un aquifère correspondant à ce schéma: localisé dans la plaine alluviale de la Seine, il est soumis à de nombreuses contraintes anthropiques et est le site d'une réalimentation par bassins d'infiltration. Aussi est-il l'objet d'une étude, initiée par le Laboratoire d'Hydrologie et de Géochimie Isotopique de l'Université d'Orsay (91) et le Centre Régional des Yvelines de Lyonnaise des Eaux et soutenue par l'Agence de l'Eau Seine-Normandie. Les objectifs de cette étude se placent à deux échelles. Tout d'abord, à l'échelle de l'aquifère, l'approfondissement des connaissances de son fonctionnement a permis d'identifier les flux entrant, d'établir une classification des forages basée sur les signatures chimiques et isotopiques des eaux captées, émanant de processus géochimiques locaux ou non, et de localiser les zones vulnérables pour la qualité de la nappe. La seconde échelle de travail correspond au site de réalimentation. L'étude de l'évolution de l'eau de réalimentation depuis la Seine, dont elle provient, jusqu'à la nappe, en passant par la station de traitement et les bassins d'infiltration, a mis en évidence différents processus, dont certains pourraient être mis en valeur dans le but d'accroître la qualité de l'eau de réalimentation.


  • Résumé

    In temperate are as, alluvial aquifers play a major role in fresh-water resource. In order to limit their vulnerability due to the continuous development of urban areas on alluvial plains, specific pumping sites for drinking water are now submitted to an artificial recharge. The collecting field of Flins-Aubergenville (78) takes place in such a scheme : located in the alluvial plain of the Seine River, this site is subjected to many anthropic constraints and, therefore, has been designated as a key-site for artificial recharge by infiltration basins. The present study, initiated by Laboratoire d'Hydrologie et Géochimie Isotopique of the University Orsay (91) and Lyonnaise des Eaux and supported by Agence de l'Eau Seine-Normandie, focuses on this site, with two main objectives: at the aquifer scale, the now well known aquifer functioning allows for the identification of entering flows and the classification of drillings based on the chemical and isotopic signatures of collected waters, regardless of whether they emanated from local or not geochemical processes and the location of vulnerable zones for the water quality. The second objective is tackled at the artificial recharge scale: the study of the evolution of artificial recharge water, from the Seine River to the aquifer highlighted various bio-geochemical changes while passing the pre-treatment station and the infiltration basins themselves. Some of these changes involved in artificial recharge processes could be emphasized in order to increase the quality of the recharge water.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 174 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en annexe.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)67
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.