Caractérisation et expression de proto-oncogènes "Myb-like" chez les unicellulaires ciliés

par Tié Yang

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Roland Perasso.

Soutenue en 2002

à Paris 11 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, deux gènes de la famille myb ont été clonés et caractérisés chez deux protistes ciliés, Euplotes et Sterkiella (autrefois nommé Oxylricha). Le gène d'Euplotes est appelé emyb1 et celui de Sierkiella, omyb1. Les gènes myb sont très largement répandus chez les animaux et les plantes. Ils ont tout d'abord été identifiés chez les vertébrés comme des proto-oncogènes. Ils codent pour des protéines Myb qui sont des facteurs de transcription qui régulent la prolifération et différenciation cellulaires. Chez les plantes, les protéines Myb interviennent dans des activités cellulaires variées, comme le métabolisme cellulaire, la morphogenèse, la formation des tissus et la prolifération et différenciation cellulaires. Le trait le plus caractéristique des protéines Myb est qu'elles présentent un domaine de liaison à l'ADN constitué de plusieurs répétitions d'environ 50 acides aminés appelées motifs myb. Le nombre de répétitions est de trois chez les animaux. Chez les plantes, ce nombre est soit de deux (la grande majorité) ou de trois également (une minorité). L'étude des deux gènes de ciliés a révélé que, dans ce groupe, existent des gènes à deux répétitions (type R2) et des gènes à trois répétitions (type R3). Le gène emyb1 ne contient que deux motifs alors que omyb1 en présente trois. L'analyse phylogénétique a montré que les deux gènes myb de ciliés appartiennent clairement à la même famille que ceux des plantes et des métazoaires. Le niveau d'expression de emyb1 varie entre cellules matures (aptes à la conjugaison) et cellules immatures. Les résultats suggèrent que ce gène pourrait intervenir dans la régulation du cycle cellulaire et dans la maturation cellulaire. D'autres études menées avec des oligonucléotides antisens suggéraient également un rôle possible dans le développement du macronoyau dans les cellules exconjugantes. Chez Sterkiella, l'expression de omyb1 est augmentée chez les cellules soumises au jeûne. Cette réaction au stress, pourrait être à l'origine du déclenchement du processus d'enkystement, en réaction aux conditions défavorables pour la cellule. Un autre gène impliqué dans le mécanisme de la transcription est le gène rpb9, qui a été identifié sur le même mini-chromosome que omyb1. Il est possible que chez les ciliés hypotriches, cette situation ne soit pas sans signification biologique. La coexistence de ces deux gènes sur un même minichromosome faciliterait la régulation d'une transcription concertée en vue d'optimiser leur activité. Les ciliés constituent un phyllum d'unicellulaires qui se distinguent des autres protistes par, entre autre, leur dimorphisme nucléaire. . .

  • Titre traduit

    Characterization and expression of proto-oncogènes "Myb-like" in unicellular ciliates


  • Résumé

    In this thesis of PhD. ,two myb family genes were cloned and characterized in two ciliates species, Euplotes and Sterkiella ( Oxytricha, previously), respectively. The myb from Euplotes is nominated emyb1 and the one from Sterkiella (Oxytricha) is omyb1. Myb genes, are widely found in eucaryotic animals and plants. The myb genes were firstly identified in animals as proto-oncogenes which act as specific transcription regulators concerning cell proliferation and differentiation. In plants, myb gene products play roles in various cellular activities, including cellular metabolism, morphogenesis, tissue formation, cell proliferation and differentiation. The most characteristic feature of myb gene is that they carry several imperfect repeats about 50 amino acids, called myb motif, in for their DNA-binding domain. The repeat number of the myb motif is three in all species of animal kingdom and two (majority) or three (minority) in species of plant kingdom. The study of the two myb genes emyb1 and omyb1 revealed that in ciliates there exist both R2- and R3-myb genes. The emyb1 contains only two myb motif repeats and the omyb1 contains three. The phylogenic analyze showed that the two myb genes in ciliates pointed to same ancestral myb gene together with those in animal and plants. The expression level of emyb1 varied between vegetative and conjugating cells and between mature and immature cells. It suggested that this gene may function in regulation of cell cycle and in the controlling of cell maturation. Further study of antisense oligo-nucleotide manifested that the emyb1 participates in the development of macronucleus in conjugated cells. The omyb1 gene expression increased in starved cells implied that it may function in the reaction to deleterious condition and start the encystment phenomenon for the cell to pass the unfavorable period. Another transcription factor gene orpb9 was identified to coexist in the same minichromosome with the omyb1. This suggests biological significance in hypotrichous species that there may exist a molecular mechanism that genes coexist in the same minichromosome to facilitate the transcriptional regulation for the functional or/and quantitative coherency of related genes. Ciliates are a unicellular phylum, which is distinguished from the other eukaryotic species by one of the characters of nucleus dimorphism. The molecular mechanism of the regulation of gene transcription and cell cycle controlling of this unicellular phylum is little known. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 110 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.50-57.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2002)53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.