La contribution de Don Patinkin à la "synthèse néoclassique" : genèse et portée

par Goulven Rubin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Carlo Benetti et de Alain Béraud.

Soutenue en 2002

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette étude a pour objet l'interprétation de la théorie keynésienne développée par Don Patinkin et présentée sous sa forme la plus aboutie dans les chapitres 13 et 14 de Money, Interest and Prices (1956). Elle reconstitue la logique qui préside au développement de sa réflexion en s'appuyant d'une part sur l'analyse de ses premiers manuscrits, de sa thèse de doctorat et de sa correspondance, d'autre part en reliant les idées adoptées par l'auteur à celles d'économistes avec lesquels il entre en interaction, tels que Klein, Lange et Modigliani. Nous expliquons d'abord pourquoi Patinkin considère la théorie keynésienne comme une théorie du déséquilibre, ensuite pourquoi il affirme que cette théorie doit intégrer l'effet d'encaisse réelle. Enfin, nous analysons les limites mais surtout la portée de sa tentative d'introduire des résultats keynésiens dans un tel cadre. Nous démontrons ainsi que la contribution de Patinkin représente l'apogée du projet de la synthèse dans la mesure où elle illustre tout ce qu'il est possible de faire lorsque l'on cherche à élaborer une théorie keynésienne avec l'équilibre général walrassien comme unique concept d'équilibre.

  • Titre traduit

    ˜The œcontribution of Don Patinkin to the "neoclassical synthesis" : genesis and significance


  • Résumé

    The subject of this essay is the interpretation of the Keynesian theory developed by Don Patinkin and presented in its most elaborated form in chapters 13 and 14 of Money, Interest and Prices (1956). Our study reveals the logic guiding the development of his thought. We analyze his first manuscripts, his doctoral thesis and his correspondence and we relate the ideas lie adopts to the ones of economists he interacted with like Klein, Lange and Modigliani. Firstly, we explain why Patinkin considers the Keynesian theory as a disequilibrium theory, secondly, why lie asserts that this theory must incorporate the real balance effect. Eventually, we analyze the limits and, above all, the significance of his attempt at introducing Keynesian results in such a framework. That way we demonstrate that Patinkin's contribution marks the climax of the neoclassical synthesis. Actually, he shows all that can possibly be done when one tries to work out a Keynesian theory with one equilibrium concept only, that is to say the walrasian general equilibrium.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (286 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 275-286

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 02 PA10-186
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.