La politique de la sécurité à la frontière franco-allemande : une analyse stratégique du fonctionnement de la coopération transfrontalière

par Azilis Maguer

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Philippe Robert.

Soutenue en 2002

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'abolition des contrôles aux frontières «intérieures» de pays de l'Union européenne impliquait la libre circulation des personnes. En même temps, des voix s'élevaient pour considérer que cette abolition des frontières physiques inter-étatiques ne pouvait s'effectuer sans fournir aux services du contrôle social formel - douanes et polices - les moyens d'agir sous ces nouvelles conditions. L'abaissement des frontières a donc été accompagné par des mesures «compensatoires», accords internationaux de coopération entre les services le long des frontières intérieures. La coopération européenne policière transfrontalière s'est intensifiée avec l'amenuisement de la présence tangible des forces de sécurité. L'objet de la coopération policière et douanière transfrontalière est construit à partir de l'hypothèse qu'un changement dans l'exercice du contrôle - au contrôle physique se substitue un contrôle réalisé de loin, et en coopération - amène un changement de la nature de ce contrôle - le contrôle étatique organisé globalement fait place à une gestion localisée et systématiquement binationale de la frontière. L'étude s'appuie sur des entretiens semi-directifs, des documents internes des services et l'examen de la législation. On engage ensuite une comparaison entre les modes de partenariats mis en place depuis 1997 par les services à la frontière franco-allemande. On analyse les stratégies de remodelage des mécanismes de gestion de la sécurité sur la zone. A partir de là, l'analyse de l'adaptation stratégique différenciée des acteurs publics locaux aux nouvelles conditions de l'action permet d'identifier l'émergence de l'espace local transfrontalier comme nouvel espace de politiques publiques inédites, puisque fortement binationales dans le champ de la sécurité publique. L'espace et les acteurs opèrent leur différenciation' à l'égard du fonctionnement de l'Etat comme pouvoir de gestion territoriale globale.

  • Titre traduit

    ˜The œpolicy of the security at the French-German border : a strategic analysis of the mechanisms of cross-border co-operation


  • Résumé

    The abolition of controls at the inner borders of the Schengen countries in the European union implicated free movement for the persons. By the saine time, many voices raised and considered that this abolition of physical states frontiers could not happened, unless law enforcement forces - customs and polices - did became the means to operate under these new conditions. The reduction of border controls was then accompanied by "compensatory" measures, e. G. International cross-border police co-operation treaties for police forces along the borders. On one hand the visibility of border activity of police services grew dimmer. On the other hand, the cross-border police co-operation became more intense. The research object of cross-border police and customs co-operation is based upon the hypothesis that the changing modus of control - from physical on site control to a control on distance - leads to a change in the nature of this control - from a state organised global control to a localised and systematically French-German management of the border region. The semi-structured interviews, internal police or customs documents, and legislation were the material of the study. First, a comparison between co-operation police partnerships at the French-German border since 1997 amis at the analysis of structures and stakes in the co-operation field. Strategies of adaptation to the new local co-operation mechanisms are focused on. From there on, the use of the instruments of cross-border control by the involved services is analysed under the perspective of efficiency, but also of interest for the individual organisations. The many interactions and strategies of public actors create the border zone as a new space for public policies. Moreover, these ones are of a new sort: they actually are done in a bilateral way and for a bilateral local practice. Further, local actors of police co-operation dissociate their action from the global territorial management of the central state.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 371-381

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 02 PA10-179
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 8874
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.