De l'ordre politique au XVIe siècle : l'humanisme chrétien à l'épreuve de la Réforme

par Elisabeth Zyssman

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Francine Markovits.

Soutenue en 2002

à Paris 10 .


  • Résumé

    Ce travail se propose d'examiner la façon dont, au XVIe siècle, des penseurs d'horizons divers ont été amenés à réfléchir à l'ordre politique, et à la façon dont ils ont défini cet ordre. A travers neuf figures importantes du siècle - Machiavel, Erasme, More, Luther, Müntzer, Calvin, La Boétie, Bodin et Montaigne -, étudiées successivement, il a pour objet de mettre en évidence et d'analyser les enjeux, les modalités et les ressorts de l'ordre politique (de l'ordre interne des Etats, non de l'ordre international) qui a pu être pensé à l'aube des temps modernes, avant la Réforme, par la Réforme et face à la Réforme. A-t-on rêvé au XVIe siècle d'un ordre radicalement nouveau, d'un amendement de l'ordre établi, ou seulement d'une préservation, voire d'un rétablissement de l'ordre ? A qui les désordres constatés ont-ils été attribués, et de qui a-t-on attendu l'ordre ? Des hommes d'Etat ? des élites ? du peuple ? L'ordre dépendait-il de réformes des institutions, de dispositions militaires et policières, ou d'une régénération des hommes ? Dans le siècle de l'humanisme, quelle a été la place faite aux représentations et aux passions des hommes, des gouvernants comme des gouvernés, dans la réflexion sur les causes des désordres, sur les moyens de les prévenir et d'y remédier ?. . .

  • Titre traduit

    On political order in the XVI th century : Christian Humanism confrnted with the Reform


  • Résumé

    [Texte en anglais] the purpose of this work is to examine the way in which XVIth century thinkers with various backgrounds have come to reflect on political order and to define it. Through a review of nine great figures of the period - Machiavelli, Erasmus, More, Luther, Müntzer, Calvin, La Boétie, Bodin and Montaigne -, the object is to set out and analyse the stakes, the operating conditions and the main characteristics of the political order (inside the state, not international), which was conceived at the dawn of modern times, before the Reform, by the Reform and by thinkers confronted with the Reform. Did they, in the XVIth century, dream of setting up a radically new order, improving the established order, or just keeping it, if not restoring it ? Who was supposed to be responsible for the disorders recorded, and who was expected to restore order ? Statesmen ? the elite ? the people ? Did order depend on the reform of institutions, military and police dispositions, or the regeneration of men? In the century of Humanism, what was the placegiven to the representations and the passions of men (the governors and the governed alike), when reflecting on the causes of disorder and on the ways of preventing it or coping with it. . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(996 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 963-992. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T02 PA10-143
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T02 PA10-143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.