Etude des relations entre travail et masochisme : approches clinique et anthropologique

par Cyrille Bouvet

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Françoise Couchard.

Soutenue en 2002

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le problème étudié est, globalement, celui des enjeux inconscients de l'investissement du travail et, plus précisément, celui des processus intrapsychiques qui permettent au sujet de supporter, voire de rendre satisfaisantes les contraintes et les agressions que le travail exerce à son égard. L'hypothèse de l'existence de processus masochistes protecteurs est avancée pour expliquer la capacité du sujet à rendre supportable la destructivité interne réactivée par les aléas de ses relations à la réalité du travail. La première partie précise la place du travail dans l'oeuvre de S. Freud, dans sa vie intrapsychique et dans quatre de ses cas cliniques. Le travail y apparaît très impliqué dans les enjeux du complexe paternel et du masochisme féminin. La deuxième partie pose les bases théoriques du masochisme protecteur : l'intrication pulsionnelle, la régression narcissique et la relation soumise à l'objet y apparaissent comme l'essentiel des voies du masochisme protecteur. La troisième partie recherche à l'oeuvre ces processus masochistes protecteurs dans la clinique de l'investissement du travail. Quatorze entretiens cliniques et des témoignages publiés constituent le matériel clinique. Sont étudiés : le rapport à la tâche, les relations professionnelles et les fonctions et les significations sociales du travail. A chaque fois sont repérés leurs effets satisfaisants, les souffrances et les attaques du sujet qu'ils provoquent et enfin les processus masochistes protecteurs qui permettent au sujet de s'en protéger. En conclusion, l'existence de ces processus est affirmée et leurs limites sont précisées.

  • Titre traduit

    Study of relations between occupationnal work and masochism : clinical and anthropological approach


  • Résumé

    The problem studied globaly is that of the inconscious stakes of the cathexis of occupational work and, more specifically, that of intrapsychological process wich enable the subject to support, indeed make satisfying, the constraints and agressions of work against him. The existence of protective masochist process hypothesis can explain the subject ability to make bearable the internal destructivity reactivated by its relations with the work reality. The first part specifies the occupational work's place in S. Freud's work, in his intrapsychological life and in four of his clinical cases. The occupational work appears there very implicated in the stakes of father complex and masochism position. The second part lays the theorical basis of protective masochism : fusion of instincts, narcissistic regression and submission relation appear there as the essential of protective masochism process. The third part searches these protective masochist processes in the reality of cathexis occupational work. Fourteen clinical interviews and witnesses published frame the study material. The connexion with the task, the professional relations, the functions and the work social significances are analysed. These analysis of every reality's part of occupational work permit to locate the satisfying effects, then the suffering it causes and the protective masochist processes wich protect the subject of these sufferings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (503 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 491-496

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 02 PA10-115 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.