Esthétiques des paysages sonores

par Emanuele Quinz

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Paul Olive.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Grâce à la convergence entre les pratiques révolutionnaires des Avant-gardes et les évolutions des technologies de production, de traitement et de diffusion sonore, émerge un nouveau paradigme esthétique, un nouveau modèle d'œuvre musicale : l'environnement sonore. Dépassant le statut de l'objet et du texte, l'environnement se définit comme un champ de relations. Il reconfigure les postures et les rôles de l'auteur et surtout du spectateur, qui se trouve immergé dans un espace sonore, impliqué dans des processus d'actualisation et dans tout un réseau de relations intersubjectives. Les composantes plastiques, la collaboration des dimensions sonore, visuelle, haptique et kinesthésique, les stratifications des codes et la contamination des supports, la complexité des apparats techniques employés donnent lieu à des matérialisations parfois très variées de ce modèle (paysages sonores, installations, environnements réactifs et interactifs, sculptures musicales, Klangkunst, Muzak, œuvres génératives et en réseau). Il est possible aujourd'hui d'en constater la généralisation dans différents domaines de la création artistique et musicale. Au centre de la recherche se trouve l'analyse d'un certain nombre de manifestes (entre autres, l'Art des Bruits de Russolo, le Traité des objets musicaux de Pierre Schaeffer, Le Paysage sonore de R. Murray SChafer et les écrits de Brian Eno, de David Rokeby et de Jaron Lanier) qui ont théorisé le modèle environnemental, en l'opposant directement au modèle traditionnel abstrait de l'œuvre musicale. L'approche, dans la perspective des récentes théories de l'histoire non-linéaire, est plutôt synchronique que diachronique, et analyse différentes théorisations et stratégies esthétiques de l'environnement sonore comme œuvre d'art, du " complexe plastique " futuriste à la Soundscape Composition, de la musique concrète à l'Ambient Music, des installations interactives aux Réalités Virtuelles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 315 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 296-315

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1845
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.