Musiques jivaro : une esthétique de l'hétérogène

par Pierre Salivas

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Éveline Andréani.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Les musiques collectives jivaro montrent des formes où les participants ne cherchent pas de fusion. Ne pas chercher à se ressembler est la condition de réalisation de ces rituels, un phénomène unitaire. L'incoordination sonore est recherchée, maîtrisée. Les musiques jivaro nous proposent une esthétique de l'hétérogène. La première partie présente les Jivaro et leurs musiques. La deuxième partie présente les dialogues rituels masculins, les fêtes, en polymusique multiple. Enfin, le rituel agraire Uwi dévoile une hétérophonie où les sources se mêlent indissolublement. La dernière partie dévoile le rituel masculin d'initiation, puis les choeurs féminins ujaj, qui réalisent une hétérophonie particulière, un ruissellement sonore en cascade. L'hétérogénéité sonore des musiques collectives jivaro prend donc de multiples formes, dans lesquelles nous croyons voir une esthétique de l'hétérogène. En conclusion, on mettra en vis-à-vis des sociétés hétérophoniques non centralisées où l'unisson social est un hétérogène sonore face à des sociétés polyphoniques centralisées où les conflits sociaux s'expriment dans l'unisson musical.


  • Résumé

    Jivaroan collective musics show forms where the participants do not seek fusion. Not to seek to be soundly the same is the condition of realization of rituals, an unitarian phenomenon. Sound incoordination is controlled. Jivaroan musics propose us an aesthetics of the heterogeneous. In a first part, I present the Jivaro and their musics. The second part presents male ritual dialogues, preludes to any sociability. It sometimes then happens some festivals which show a multiple polymusic. Lastly, the agrarian ritual Uwi reveals a special heterophony. The last part revels the male initiation. The female choruses, ujaj, finally, carry out a particular heterophony which creates an acoustic result of sonic streaming, an effect of cascade. Sound heterogeneity of these collective jivaroan musics thus takes multiple forms, in which we believe to see an aesthetics of the heterogeneous. In conclusion, I will put face to face heterophonic societies, not centralized, where social unison is a sonic heterogeneous, and polyphonic societies,where social conflicts express themselves in a musical unison.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 427 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 400-423

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1765
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.