Sécurité publique et initiative privée : un partenariat pour le maintien de l'ordre à New York

par Franck Vindevogel

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation anglaises

Sous la direction de Jacques Portes.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    A la frontière entre études urbaines et criminologie, ce travail de recherche s'appuie sur un constat : dans les grandes villes américaines, la sécurité des lieux publics n'est plus le monopole des forces de police : depuis les années 1960-1970, dans des quartiers très divers, la population et le secteur privé ont multiplié les démarches visant à réduire les problèmes de délinquance, d'incivilités et de peur dans les rues. A partir de sources rassemblées dans la ville de New York, ce travail s'est attaché à analyser l'origine de cette mobilisation et à vérifier dans quelle mesure elle est, oui ou non, facteur de progrès. Si elles s'inscrivent dans la vieille tradition des groupes d'autodéfense, les actions collectives entreprises aujourd'hui dans les quartiers complètent utilement le travail policier tout en se montrant respectueuses des principes démocratiques. Dans les commissariats d'ailleurs, la légitimité de ces nouveaux acteurs du maintien de l'ordre n'est plus guère remise en question et les exemples de coproduction se sont récemment multipliés. L'impact des démarches apparaît toutefois nuancé : s'ils ont participé à la réduction des trafics de drogue "à ciel ouvert", à la modification des perceptions et au très médiatisé retour à l'ordre dans les rues de New York, les efforts déployés dans les quartiers n'ont pas eu partout la même incidence sur les conditions de sécurité. Ce travail a contribué à mettre en lumière plusieurs phénomènes : le rôle crucial joué aujourd'hui par le tissu associatif dans le domaine de la prévention, les transformations en cours au sein des systèmes de police et le brouillage croissant entre les concepts de "sécurité privée" et de "sécurité publique"


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Public safety and private initiative : a partnership for law and order maintenance in New York City


  • Résumé

    In America's big cities, police forces no longer have a monopoly on public safety. Since the 1960's and 1970's, residents, businesses and property owners in countless neighborhoods have joined forces to reduce crime, disorder and fear in the streets. Based on sources gathered in New York City, this research work aims at analysing the roots of this mobilization and evaluate its positive potential. If today's community involvement shares many common features with the historical tradition of vigilantism, it also substantially departs from it: because they seek to complement rather than replace police action, neighborhood organizations are repectful of democratic principles. Most police precincts, by the way, no longer view community responses to crime as illegitimate and examples of coproduction have recently multiplied. The impact of collective action appears to be mixed though: if volunteer citizens and private security officers have contributed to reduce disorders, street drug trafficking and improve people's perceptions of New York City's streets, efforts are not likely to produce the same results everywhere. This work highlights the key role played by block and neighborhood associations in crime prevention and order maintenance, evaluates the changing mentalities within police organizations and finally reveals how the frontier between the seemingly opposed concepts of " private security " and " public safety " is increasingly becoming blurred

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (587 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 554-584

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1755/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.