Lien de parenté, formes de sociabilité, pratiques téléphoniques : rôles et places du téléphone dans les modes de vie des "vieux" et des "jeunes"

par Emmanuelle Marie

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Claude Combessie.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    A partir de quatre-vingts entretiens, cette étude s'intéresse aux modes de vie des jeunes retraités et des étudiants qui ont leur indépendance résidentielle, à leurs formes de sociabilité afin de comprendre les différents usages téléphoniques domestiques. Le téléphone est un outil banalisé qui occupe désormais l'ensemble des champs sociaux. L'analyse des processus d'appropriation d'une innovation technique par deux générations distinctes : "ceux qui ont vécu l'installation technique et sociale du téléphone" et "ceux qui sont nés avec" dans des contextes sociohistoriques différents anime la dynamique de recherche dans des perspectives intergénérationnelles au sein d'une société où les multimédias prennent une place grandissante. Les pratiques ne peuvent se comprendre indépendamment, il faut les inscrire d'une part au sein d'autres modalités relationnelles -les interactions de face à face, les échange épistolaire- et d'autre part au sein des réseaux d'interconnaissance et des activités sociales de l'individu. La reconstruction des modes de vie, des liens sociaux et la quête statutaire que connaissent ces populations permettent d'appréhender les logiques d'adaptation des individus face à ces mutations sociales


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Links with parents and relatives, a form of sociability, phoning uses : the roles and the place of the phone in the different life styles of "old" and "young" people


  • Résumé

    With the help of eighty different interviews, this is an in-depth study of the different life-styles of people having taken early retirement and the one of students all living independently, and with different social habits the aim being to understand their different domestic telephone habits. The telephone is now looked utensil as an ordinary object used in all kinds of social fields. It is by analysing the process of appropriateness of a new innovating device used by two different generations : one having lived through the technical and social installing of the telephone and the other having born with it, though different social-historical contexts. That one can see the research dynamics within intergenerational perspectives and in a multigenerational society. Phoning habits cannot be understood independently and must be set alongside on one hand with other relational modes -ways of behaving when face to face and different epistolary exchanges- and on another hand with the interactive networks of getting acquainted with people and the social activities of the individual. The reconstruction of life styles and social links and the quest of status of these different people can help to understand the way in which they adapt when faced with social changes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (891 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 859-873

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1752/1,2,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.