L'utilisation des matrices rituelles afro-amérindiennes dans le processus créatif du théâtre expérimental capixaba (Vitoria, Espirito santo, Brésil)

par Cesar Augusto Amaro Huapaya

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de Jean-Marie Pradier.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le processus de création caractéristique du groupe de Théâtre Expérimental Capixaba (Vitória, Espírito Santo, Brésil), en analysant ses techniques du corps et ses relations avec les candomblés et la société brésilienne. Depuis vingt-cinq ans celui-ci assure un travail de recherche et de résistance contre la dictature (politique et économique) dans le pays. Elle rend compte de son passage d'un engagement politique militant sous-tendu par une esthétique théâtrale d'inspiration européenne au temps de la dictature militaire à un militantisme social, culturel et économique, sous-tendu par une esthétique théâtrale inspirée des pratiques des candomblés afro-amérindiens. Au Brésil les multiples formes de pratiques performatives (candomblé, congo et carnaval) constituent des expériences de vie individuelle et une action politique, corporelle et performative dans le quotidien du performer. La manifestation individuelle contribue pour une part déterminante à la fabrication et à la construction de la réalité. L'axé est la fontaine et la force vitale (réinventée) de tout processus créatif du groupe avec sa théorie du Performer Iaô. Le Performer Iaô suit le principe même du candomblé et des rituels, à savoir qu'il développe toutes les possibilités du performer, tant sur le plan esthétique que comme expérience personnelle. De même que dans le candomblé, le performer cherche à intervenir sur sa propre réalité en développant ses caractéristiques personnelles, le Performer Iaô va agir sur sa réalité, la modifiant et agissant corporellement sur son temps présent. Les pratiques performatives et corporelles du groupe de Théâtre Expérimental Capixaba avec la société brésilienne sont de réinvention, une construction imaginaire, sociale, politique et individuelle d'une génération qui a cherché à construire dans la crise " économique ", " politique " et " existentielle " du Brésil une forme d'art performatif d'intervention. Comme réponse à cette crise, ils interfèrent dans la réalité et l'existence quotidienne de l'individu et dans l'espace-temps performatif (l'intimité, le privé, le public)


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œuse of afro-amerindian ritual matrices in the creatives process of Capixaba experimental theatre (Vitoria, Espirito Santo, Brazil)


  • Résumé

    This thesis deals with the process of creation, which characterizes the group of experimental theatre called Capixaba (Vitoria, Espirito Santo, Brazil). This work analyses its body technics and its links with the different kinds of candomblé and with the Brazilian society. The group has been doing research and has been engaging in resistance against the political, economical dictatorship in Brazil for 25 years. The thesis points out the group's evolution from a militant political commitment characterized by a theatrical aesthetic in the European style during the militarian dictatorship to a social, cultural and economical militancy defined by a theatrical aesthetic inspired by Afro-Amerindian candomblé's practices. In Brazil, the various kinds of performative practices (candomblé, congo and carnaval) represent both some experiences of individual life and some political, bodily and performative action in the performer's day life. The individual exhibition (or work) mainly contributes to the making and construction of reality. The axé is the source and the vital strength of any creative process of the group through its theory called Performer laô. The Performer laô's principles are similar to those of candomblé and rituals, insofar as it develops every performer's ability both on aesthetic and inner experience level. Exactly like in the candomblé, in which the performer aims at changing its own reality by developing its personal abilities, the Performer laô changes its reality and present time through body performances. In Brazilian society, the performative and body practices of Capixada experimental theatre's group constitute a re-creation and an imaginary, social, political and individual construction of a generation which aims at creating a form of "active" performing art in "economical", "political" and "exsitential" crisis. To react against the crisis, they interfere in reality, individual daily life and performative space-time (intimacy, private and public life)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 490 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 367-390

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1739
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.