Le cadre d'éducation : a-t-il vraiment sa place dans l'institution scolaire ?

par Jean Lefèbvre

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Rémi Hess.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le problème de l'éducation est de plus en plus posé au sein du système scolaire français : d'une part pour améliorer son efficacité et répondre à la difficile évolution des jeunes et d'autre part, pour définir la délicate répartition de cette responsabilité entre les différents acteurs de notre système scolaire. Or, il se trouve que celui-ci, assez singulier en son genre, opère une séparation notoire entre les fonctions éducatives et pédagogique. Ainsi, les personnels d'éducation ont une mission propre devant celle des enseignants, mais cette séparation des missions entretient une juxtaposition parfois tendue en raison de la non reconnaissance des surveillants ou cadres d'éducation par les enseignants et, à l'inverse, du manque de collaboration des premiers à l'égard des seconds. Il faut reconnaître que, dans l'analyse stéréotypée des fonctions, le professeur a la charge honorifique de transmettre un savoir alors que les personnels d'éducation se doivent d'assumer une responsabilité de discipline. Or, aussi paradoxal que cela puisse paraître, la qualité d'un établissement scolaire est de plus en plus souvent appréciée au travers de sa tenue et des repères éducatifs que celui-ci est sensé transmettre aux jeunes. De plus, la fonction éducative a beaucoup évolué, depuis 15 ans, au point de se transformer et d'entrer dans une configuration de médiation, d'assistant, de régulateur, d'écoute, de conseil, laquelle passe avant même les exigences disciplinaires. Face à un tel éclatement de la mission éducative scolaire, le cadre d'éducation doit-il donc vraiment conserver une place spécifique ou l'enseignant ne pourrait-il pas plutôt reprendre en totalité sa fonction d'éducateur tant intellectuel que social, moral et même parfois spirituel ? Ce serait un idéal, mais notre système scolaire n'y est pas actuellement disposé. Aussi demeure-t-il préférable de maintenir les cadres d'éducation, répondant à la mission sociale, humaine et disciplinaire

  • Titre traduit

    The educational supervisor and his position in the school : a necessity ?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The school system in France faces more and more problems, first to become more effective and respond to the teenagers' awkward development, then to settle the uneasy distribution of every actor's responsibility in the school. This system is rather remarkable in the fact that the educational and the teaching functions are obviously separated. Thus the educational staff have their own mission, facing that of the teachers but this position of the two missions keep unconnected relationships that can be tense at time. This is due to the teachers' unwillingness to consider the supervisors, and, on the other hand to the supervisors' lack of collaboration with the teachers. As a matter of fact, when investigating on their stereotyped functions, we must admit that the teachers have the honorary charge of transmitting knowledge whereas the educational staff have to assume the responsibility of discipline. It may though appear illogical to see the quality of the school being more and more based on their good behaviour and on the educational landmarks they are supposed to give the teenagers. Moreover the educational function has evolved so much for the last 15 years that it has experienced a real charge and has turned into an arbitration, assistance, regulation, attention and counselling function. Those behaviours are even more important than the discipline itself. With such an explosion of the educational mission in schools, the question is "should the educational supervisors hold their specific position, couldn't the teachers entirely resume their function which was as much intellectual as it was social, moral, and even sometimes spiritual. " This would be the ideal solution but our school system is not ready to do so at the moment. Consequently the educational supervisor should preferably be preserved and meet their social, human, and disciplinary mission

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 520 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-510

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1730

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002PA082111
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.