Le problématique du virtuel chez Gilles Deleuze

par Kailin Yang

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Rancière.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Deleuze a dénommé "constructivisme" sa propre philosophie, qui consiste plus à construire qu'à critiquer, plus à créer qu'à interpréter. Ce qui est construit, au coeur de cette pensée radicale, implique finalement une virtualité ou la composition d'une virtualité. L'actuel et le virtuel (distingué rigoureusement du possible) composent la réalité comme ses deux moitiés asymétriques, dans la mesure où il s'agit d'un processus non-représentatif, involontaire, a-subjectif, impersonnel, inorganique et pré-individuel, qui ne cesse de se renouveler ou de se créer selon les différentes problématiques posées. Comment Deleuze peut-il composer une pensée virtuelle et virtualisée - non seulement une théorie du virtuel, mais une théorie elle-même virtuelle -, c'est sur cette question que se porte l'enjeu de nos recherches présentes. . .

  • Titre traduit

    ˜The œproblematic of the virtual in Gilles Deleuze's works


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1727
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.