L'organicité du performer dans un "théâtre" rural chinois : le dixi du Guizhou

par Laurence Quichaud

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de Jean-Marie Pradier.

Soutenue en 2002

à Paris 8 .


  • Résumé

    Prenant pour exemple le dixi du Guizhou, pratiques performatives d'origine rituelle, qui ont lieu dans le Sud-Ouest de la Chine, l'auteur de cette thèse tente de définir l'organicité du performer dans une perspective ethnoscénologique. La première partie du travail, théorique, analyse les caractéristiques de ces pratiques, leur corrélation avec la langue chinoise d'une part et l'importance des rites dans la société d'autre part. Il s'agit en fait de mettre en évidence le contexte dans lequel ces pratiques sont nées afin d'en éclairer leur approche très physique. La seconde partie de l'étude est constituée par un exposé détaillé de ces pratiques. Elle contient divers textes rituels ainsi que la description de la gestuelle et des différents pas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr f. 326-337

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1695
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.