Les lycées de Paris et de la région parisienne de 1938 à 1947

par Cécile Hochard

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations sociétés occidentales

Sous la direction de André Gueslin.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Résumé

    À la confluence du temps long de l'histoire de l'école et du temps court de l'histoire de la deuxième guerre mondiale et des années qui l'encadrent, cette étude des lycées parisiens de 1938 à 1947 entend analyser aussi bien les capacités d'adaptation d'une institution scolaire face à une situation de crise que l'impact de cette situation vu de l'intérieur même des établissements. L'existence des lycées n'est jamais remise en cause ; ils doivent poursuivre leur mission de formation des futures élites. Derrière la continuité de l'institution pourtant, de profonds bouleversements affectent non seulement son fonctionnement mais, plus encore, le destin de chacun de ses membres. Ce monde fermé sur lui-même, dévolu à la transmission des savoirs, ne peut totalement se retrancher des agitations de l'extérieur, même si sa tradition de clôture lui permet de faire face à certaines des difficultés du temps. Objet d'une attention constante de la part des autorités politiques, les lycées n'échappent pourtant ni aux difficultés matérielles de l'époque, ni à la reprise en main effectuée par le régime de Vichy, qui entend mettre l'enseignement au service de son idéologie. Le principe de neutralité ne résiste pas aux contingences induites par la situation politique : des professeurs et des élèves s'engagent, prennent parti pour la collaboration, participent à la résistance. Ces engagements se manifestent principalement en dehors du cadre scolaire, ils n'en sont pas moins visibles à l'intérieur des établissements. Au total, entre 1938 et 1947, l'institution lycéenne fait preuve, en de nombreux domaines, d'une continuité remarquable ; l'existence des individus qui la compose, en revanche, est profondément affectée par les événements qui marquent la période.


  • Résumé

    Placing itself at the intersection between the history of schools on the long-time scale and the history of the Second World War and its surrounding years on the shorter one, this study of Parisian secondary schools between 1938 and 1947 offers an analysis of both the capacity of the school institution to adapt to a crisis situation and the impact of this situation as seen from within these establishments. The existence of the secondary schools was never called into question; they were expected to continue their mission of training the elite classes of the future. However, behind the continuity of the institution, profound changes affected not only its functioning but even more so the fate of those belonging to it. This closed world, devoted to transmitting knowledge, could not totally cut itself off from the bustle of the world outside, even if its tradition of being self-contained allowed it to face up to some of the difficulties associated with the period. Subjected to the constant attention of the political authorities, secondary schools nevertheless could not escape from the material difficulties of the time, nor from the tighter control instigated by the Vichy regime which wanted to use teaching to promote its ideology. The principle of neutrality did not resist the political situation: some teachers and pupils took a stand, either opting for Collaboration or participating in the Resistance. Even if these stances were most obvious outside the school context, they can still be detected within the establishments. Overall, between 1938 and 1947, the secondary school as an institution displayed a remarkable continuity. On the other hand, the experience of those who made it up was profoundly affected by the events of the period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (762 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 739-741. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 999
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2002) 089

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8351
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.