La représentation de l'espace par Marguerite Duras dans le cycle romanesque asiatique : les lieux du ravissement, entre possession et dépossession

par Brigitte Cassirame

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Julia Kristeva.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse sur la représentation de l'espace par Marguerite Duras dans le cycle romanesque asiatique concerne les œuvres de l'auteur où il est question de l'espace d'enfance, l'Indochine, inscrit dans "Un Barrage contre le Pacifique", dans le diptyque "L'Amant / L'Amant de la Chine du Nord", puis transposé dans "Le Ravissement de Lol. V Stein" et "Le Vice-Consul" ou "India Song", son pendant cinématographique. Cette étude a pour objectif de montrer que l'espace de l'enfance durassienne asiatique a généré une écriture essentiellement labile, porteuse de métaphores obsessionnelles du ravissement, de la possession à la dépossession. La toponymie et la topographie du royaume d'enfance placé sous le signe des eaux ravisseuses et des forêts procèdent moins d'une mimésis historico-politique que d'un réseau de signes des possédants et des non-possédants. Qu'il s'agisse de l'espace "grillé" de la colonisation, de la rencontre essentielle amoureuse, la transposition symbolique de ces lieux par l'écriture produit une véritable rhétorique du ravissement, de l'évanouissement, de la déliquescence jusqu'à la perte de soi et la disparition des êtres. Cet espace s'organise sur un mode mortifère voulu par la mère, figure primordiale des lieux d'enfance, mélancolique et terrible. Ce personnage marque chaque endroit des stigmates de sa tragédie personnelle, la catastrophe, le désastre des "barrages" contre une mer de Chine implacable et cruelle. De fait, l'écriture durassienne s'inscrivant dans cet espace, ne se lassera pas de forger diverses métaphores spatiales de l'évanouissement ou de la déperdition: les mers, les fleuves, les labyrinthes d'eaux et de terres, jusqu'à la mise en scène des objets et des personnages ravis des regards, hors de portée, ôtés progressivement de la vue. La mise en romans de l'espace asiatique et des personnages de la configuration indienne conduit le lecteur vers une fantasmatisation des lieux ravis de l'enfance. Certaines cryptes y laisseront voir une violence et une amoralité maternelles inoui͏̈es ainsi que la fabrication d'une ±camera obscuraα où se révèle le mythe personnel de l'amour durassien. L'alchimie de M. Duras dans les oeuvres du cycle indo-asiatique fait de l'espace référentiel vécu sur le mode de la mouvance, du glissement, de la destruction et de la perte, la matière polymorphe d'une écriture qui élève la diégèse au plan symbolique.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Marguerite Duras, les lieux du ravissement : le cycle romanesque asiatique : représentation de l'espace


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 515 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 512 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par l'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Informations

  • Sous le titre : Marguerite Duras, les lieux du ravissement : le cycle romanesque asiatique : représentation de l'espace
  • Dans la collection : Critiques littéraires
  • Détails : 1 vol. (312 p.)
  • Notes : En appendice, choix de textes et documents.
  • ISBN : 2-7475-6986-1
  • Annexes : Bibliogr. p. [299]-307.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.