Pour une poétique de l'altérité : l'oeuvre de Djuna Barnes, sur les marges du "modernism".

par Margaret Gillespie

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Philippe Jaworski.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse tente d'examiner la problématique du concept de l'altérité, comme construction culturelle de la différence et étudie l'expression esthétique et générique à travers l'œuvre de l'écrivain américain Djuna Barnes. L'univers littéraire barnesien, hautement aporétique, se refuse à une catégorisation générique homogène, notamment du fait de la nature peu conventionnelle des sujets traités et des stratégies énonciatives employées à dans ses œuvres. Ses écrits tendent à la subversion des codes culturels, des paradigmes sexuels et raciaux et insistent sur les fractures de l'être et de toute forme d'identité. A travers le questionnement narratif de Barnes - celui du sujet confronté à son identité et plus spécifiquement son identité de genre - s'inscrit une expression toute particulière mais pertinente de la crise de la modernité. Les contradictions internes du "modernism" et surtout celle du statut du sujet masculin créatif, souvent obscurcies par une lecture classique de ce courant, se dévoilent explicitement à travers les œuvres dites "late modernist" de Barnes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 472 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 952 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 073

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7097
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.