Jean-Jacques Rousseau : Esthétique et révolte (l'auteur, le public, son public : entre solitude et communauté ; entre philosophie et Oeuvre de pensée)

par Jean-Christophe Sampieri

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Georges Benrekassa.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La thèse s'articule en trois parties, selon une progression qui tente de retracer la genèse de l'écriture de rousseau, ici déchiffrée comme mouvement de "révolte" cheminant de l'esthétique vers l'éthique : partant des discours, nous nous sommes d'abord efforcé de cerner les apories de l'éloquence rousseauiste, notamment dans la méfiance fascinée qu'elle nourrit tant vis-à-vis de la "rhétorique" que des pouvoirs de l'image; à travers la nouvelle héloi͏̈se et l'essai sur l'origine des langues, nous avons ensuite tenté de montrer que la polyphonie rousseauiste se dépliait comme un espace imaginaire ou rousseau - face a la crise du sens revelee par les discours - se livrait à une véritable refonte du symbolique et de la subjectivité ; enfin, relisant les deux premiers livres des confessions à la lumière crue du "drame" de 1762 et de la "scène mythique" du lévite d'ephrai͏̈m, nous avons essayé de nous demander quel pouvait être, dans ce contexte, le sens du "passage à l'acte" autobiographique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. 807 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 067

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.