De l'utilisation contingente des scientifiques dans les systèmes d'innovation des marines française et britannique entre les deux guerres mondiales, deux exemples : la conduite du tir des navires et la télémécanique

par Sébastien Soubiran

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Dominique Pestre.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Résumé

    Notre étude des processus d'innovation dans le milieu militaire durant l'entre-deux-guerres s'intéresse tout particulièrement à l'une de ses composantes, la recherche scientifique. Il s'agit de comprendre sous quelles formes cette recherche s'exerce, quels en sont les acteurs, quels en sont les enjeux. L'étude envisage les interfaces entre les différents groupes d'acteurs : les universitaires / les militaires (officiers et ingénieurs) / les industriels, en distinguant pour chacun leurs pratiques, leurs savoir-faire, afin de comprendre quelles formes de collaborations se mettent en place en fonction de leur spécificité. Cette étude est restreinte aux Marines française et britannique et privilégie deux exemples précis : la commande d'engin à distance par TSF (la télémécanique), et l'utilisation du gyrocompas pour la conduite du tir en mer. Ces deux exemples sont intéressants à plusieurs titres. D'abord, chaque groupe d'acteurs étudiés est impliqué à des niveaux différents dans la mise au point de ces techniques. Ensuite, ils permettent de faire apparaître une différence profonde entre les systèmes mis en place par les deux Marines. L'existence en France de l'école polytechnique explique en partie la répartition des rôles entre universitaires, officiers et ingénieurs des corps. Une étude comparative permet ainsi de mettre en valeur le statut particulier de l'ingénieur militaire français et son rôle dans le développement du matériel militaire. Elle met également en relief l'importance des moyens investis par le gouvernement britannique dans ses services d'armement en matière de recherche et de développement. Au-delà de l'étude des systèmes et du regard porté sur eux par les acteurs, nous nous sommes efforcés de comprendre comment les pratiques de recherche ont effectivement été introduites et ont fonctionné à l'intérieur de ces établissements. Ces pratiques jusque-là quasiment ignorées par l'histoire des sciences française et britannique, nous amènent à remodeler le visage de la science française et britannique entre les deux guerres.


  • Résumé

    This study deals with the military innovation process in the interwar period, and focuses particularly on the integration of scientific research. What kind of research is promoted by the military ? How is it practised ? By whom? And finally, what is at stake in the use of scientific research? I will study the interfaces between the groups involved in the innovation process: the academics, the military (officers and engineers) and the industrialists. For each, I aim to identify their specificity, the way they worked and their expertise, in order to understand what forms of collaboration arise, and what kind of conflicts may result. I chose two particular examples: the wireless control of craft on the one hand, and boat's fire control system, particularly the development of gyrocompass on the other. These two examples are interesting for many reasons. First, each group of interest in this study was involved at a different level in the development of both techniques. Secondly, they put into focus the differences between the two countries' innovation process. A thorough analysis of these innovations demonstrates how the French military engineers, trained at the Ecole polytechnique, dominated the technical and strategic choices of the French Headquarters and the Minister of the Navy. Moreover, the massive investment made by the British government in research and development for the Navy is striking. However, there is no doubt, as will be discussed, that the innovation process within the French and the British Navy in the interwar period was based on different forms of scientific knowledge. Beyond the study of the innovation process and the evaluation of the protagonists, I intended to understand how the practices of research had been truly introduced and worked in those institutions. Those practices, totally ignored by the History of Science so far, led to a new understanding of the French and British science between the World Wars.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (698 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 634-688. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 058
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.