Agressivité, narcissisme et fonctions du Moi

par Mauricio Fernández

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Paul-Laurent Assoun.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Résumé

    La conjecture initiale que le Moi Idéal induirait la production d'agressivité, notamment par sa constitution narcissique toute-puissante, sert de fil conducteur à la réflexion et précise l'hypothèse générale selon laquelle pour expliquer l'amplitude, les formes et les motifs d'émergence de l'agressivité, une action intrinsèque aux formations psychiques doit être prise en compte et pas seulement les pulsions ou les régulations déficientes du Moi ou du Surmoi. Afin de fonder adéquatement l'articulation de la toute-puissance et l'agressivité, un examen des théories freudiennes et postfreudiennes du Moi Idéal et du narcissisme est entrepris. Ensuite, guidé par le constat que l'agressivité est associée préférentiellement aux états limites et à la psychopathie, le texte mène un parcours dans les travaux de Kohut, Kernberg, Bergeret, Green, Balier et Jeammet, pour y examiner la place de la formation "mégalomaniaque" et de la dynamique et la pathologie narcissiques. L'étude découvre que les dispositions à l'agression violente ne sont pas exclusivement ni universellement déterminées par les configurations grandioses, et présume que d'autres configurations doivent intervenir, du fait que les assises narcissiques du Moi s'avèrent essentielles pour constituer l'intrication pulsionnelle et la symbolisation. Dans ce sens, un roman biographique consacré au célèbre criminel J-C Romand est analysé pour illustrer une position "analytico-identitaire". On conclut que la motion agressive est accrue principalement par la tension qu'apportent les angoisses narcissiques, lesquelles sont favorisées par les failles primaires concernant à la fois le sentiment du "Self" et les fonctions du Moi.


  • Résumé

    The initial assumption that the Ideal Ego could induce aggression tendencies, particularly by his narcissistic omnipotent constitution, leads the theoretical discussion and allows to specify the general formulation, according to which an intrinsic action of psychic structures must be considered in order to explain the intensity, form and motivation of aggressive action, and not only the drives or the deficient regulations of the Ego and Superego. In order to find a pertinent conceptualisation of the link between omnipotence and aggressiveness, the Freudian and Post Freudian theories concerning the Ideal Ego and narcissism, are studied. Furthermore, guided by the constant that aggression is frequently associated with borderline and psychopathic disorders, the text follows a course to the studies of Kohut, Kernberg, Bergeret, Green, Baliér and Jeammet, in order to examine the function of the "megalomaniac" structure and of the narcissistic dynamics and the narcissistic pathologies in these organisations. The study finds that the tendencies to violent aggression are not exclusively nor universality determined by grandiose configuration, and presume that other types of configurations must take effect, since the narcissistic bases of the Ego are essential to settle on drives fusion and symbolisation. Therefore, in that sense, a biographical novel dedicated to the well known French criminal J-C. Romand is analysed in order to iIIustrate an "analytic-identitary' position. Finally, it is found that the aggressive motion is amplified mainly by the tension of the narcissistic anxieties, which are encouraged by primary deficiencies related, both, to the Self experience and the Ego functions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (535 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 045

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6622
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.