Figures délibératives : l'œuvre poétique et dramatique d'Etienne Jodelle

par John Nassichuk

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Gisèle Mathieu-Castellani.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une lecture de la poésie et du théâtre d'Etienne Jodelle qui situera ses travaux dans le contexte littéraire de son époque. Alors que Pierre de Ronsard pratique une poétique de l'"unanimité" (D. Ménager) qui favorise fortement les procédés de la rhétorique épidictique, Etienne Jodelle crée un "éthos" et une esthétique proprement "tragiques", fondés sur le travail d'une réflexion et d'une écriture délibératives. Limitée aux textes d'attribution certaine basée sur l'édition de 1574 par Charles de la Mothe, l'analyse décrit la constitution de cet "éthos" tragique à travers l'examen des parties majeures de l'œuvre de Jodelle. La première partie analyse les poèmes d'amour de Jodelle, en privilégiant la figure du portrait féminin comparée avec la même figure chez Pierre de Ronsard. Elle doit montrer la réticence de Jodelle dans l'écriture des images, sa tendance à critiquer et à réduire leur importance. La seconde partie étudie les poésies occasionnelles et encomiastiques, afin de montrer que le poète élabore constamment une poétique de la "voix" et une psychologie du personnage, au lieu de fournir des éloges proprement épidictiques et descriptifs. Une troisième partie étudie le théâtre de Jodelle comme art délibératif. La quatrième partie traite de l'écriture des fêtes et des grands éloges, où le poète évoque souvent des figures indécises qui délibèrent in petto, et où il se montre apte lui-même à ruminer sur le sens des images qu'il propose à son lecteur. Enfin la cinquième partie examine les écrits des guerres de religion, et en particulier les "Discours de Jules César", long fragment où Jodelle réfléchit sur le discours délibératif prononcé par le chef romain le soir avant la traversée du Rubicon.


  • Résumé

    This thesis offers a reading of the poetry and theatre of Etienne Jodelle as a means of situating the poet in the literary context of his period. Whilst Pierre de Ronsard practices a poetics of "unanimity" (D. Ménager) which strongly favours the procedures of epideictic rhetoric. Etienne Jodelle creates what may be described as an ethos and an aesthetic of the "tragic", based upon a continuaI process of deliberative reflection and composition. The analysis is cautiously restricted in its scope. Discussing only texts of uncontested attribution to Jodelle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(482 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 038

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6551
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.