Approche psychanalytique des états limites : problèmes théoriques et cliniques

par Nicole Scariot-Beaume

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Jacques André.

Soutenue en 2002

à Paris 7 .


  • Résumé

    Dans le travail psychanalytique avec des sujets limites c'est la paradoxalité du transfert qui frappe d'abord l'analyste. Le patient peine à s'inscrire dans l'espace et le temps de la cure, à se saisir des règles offertes et à s'engager dans un processus analytique qui réactive l'espoir, mais aussi l'angoisse, face au risque d'être réel. Pour Aristote, Descartes et Kant, convoqués dans la première partie, être, c'est être quelque part. Espace, temps et être sont liés. Winnicott montre comment, pour le bébé immature, le sentiment d'être réel dépend de la création d'un "continuum d'existence" lié à l'intégration de l'espace et du temps dans les interactions précoces avec sa mère. La paradoxalité du tranfert renvoie aux "agonies primitives", tenues à l'écart par une mère "goodenough". Elle opère sur les limites entre : être et non-être, assise et effondrement, désorientation et orientation, unité et morcellement, forme et informe, toi et moi, spontanéité et aliénation, dedans et dehors, plaisir et détresse, psyché et soma. La mère crée de la distinction et du lien entre elle et son bébé à partir de l'expérience d'une indifférenciation illusoire. . .


  • Résumé

    When working in psychoanalysis with borderline subjects, what first strikes the analyst is the paradoxality of the transference process. It is very difficult for the patient to enter the space and time of the analysis, to use the analytic rules offered, and to involve himself in analytical process which reactivates hope as well as fear before the risk of being real. The category of reality depends on the constructing of space and time. To be, is to be somewhere. Aristotle, Descartes and Kant, summoned in our first part, point at this. Winnicott shows how, for an immature baby, feeling real depends on the creation of a continuum of existence, linked to the integration of space and time into early interactions with its mother. This paradoxality of transference process returns us to primitive agonies held away by the goodenough mother. She operates on the limits : being and non-being, stability and breakdown, orientation and disorientation, unity and breaking up, shape and shapelessness, you and me, spontaneity and alienation, inside and outside, pleasure and distress, psyche and soma. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(408 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2002) 016

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6117
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.