Modifications neuro-endocriniennes et métaboliques liées à une situation d'exercices physiques prolongés, chez l'homme influences sur le métabolisme de la leptine et sur le système immunitaire

par Danielle Gomez-Merino

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Charles-Yannick Guézennec.

Soutenue en 2002

à Paris 5 .


  • Résumé

    Nous avons dans ce travail, observé l'influence d'une course type raid commando apparenté à une situation de stress multifactoriels (physiques et psychologiques) sur les systèmes neuro-endocrinien et immunitaire, chez 26 sujets de sexe masculin, élèves en école militaire. Le stage de raid commando implique trois semaines d'entrainement suivies d'une course de 5 jours combinant exercices physiques prolongés et répétés, privation de sommeil et déficit énérgétique. A l'arrivé de la course, les sujets sont en situation lipolytique et une baisse d'environ 70% de leptine sérique a été mise en évidence. Cette hormone adipocytaire, souvent corrélée à l'index de masse corporelle, est considéré comme un des signaux périphériques alertant le système nerveux central de l'état des resrves adipeuses afin de réguler la prise alimentaire. Cette baisse de leptinémie qui ne s'accompagne pourtant pas de modification de l'index de masse corporelle, serait induite par l'augmentation des catecholamines plasmatiques lors de la course. L'activation du système nerveux sympathique à long terme pendant le stage et la course, pourrait avoir diminué l'expression des ARN messagers de la leptine au niveau de l'adipocyte. La baisse de la leptine pourrait être également reliée à l'hypoinsulinémie de l'exercice. Notre travail est l'un des premiers a montrer qu'une situation d'exercices physiques prolongés et répétés mettant les sujets en déficit énergétique important peut diminuer très siginficativement la leptinémie. La deuxième partie de notre travail montre que le stage de raid commando induit une immunosuppression par la baisse des IgA/protéines salivaires et augmentation de l'interleukine-6 plasmatique. Ces altérations sont probablement liées à l'activation du système nerveux sympathique. Les taux de suèlfate de DHEA et de prolactines plasmatiques, hormones immunostimulatrices, sont diminuées à l'arrivée du raid.


  • Résumé

    In this study, we have observed the influence of a combat training program considered as a multifactorial stress condition (physical and psychological) on the neuroendcrinal and the immune systems, on 26 male subjects, students in a French military school. The combat training program involves 3 weeks of training followed by a 5-days race including prolonged and repeated physical exercise, sleep deprivation and energy deficiency. At the end of the race subjects were in a lipolytic state and a decrease of about 70% in circulating leptin levels has been evidenced. This adipocitory hormone, which is often correlated to the body mass index in human, is considered as a peripheral signal informing the central nervous of changes in the amount of adipose tissue in the body in order to adapt the feeding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.133-157

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.