Relations histamine-dopamine dans les ganglions de la base

par Catherine Antoine

Thèse de doctorat en Pharmacie. Neurosciences

Sous la direction de Jean-Michel Arrang.

Soutenue en 2002

à Paris 5 .


  • Résumé

    Une forte expression du récepteur H3 et de ses ARNm a été montrée dans le striatum de rat. La forte colocalisation des ARNm du récepteur H3 avec ceux de la met-enképhaline confirme que de nombreux récepteurs H3 sont exprimés dans les neurones striatopallidaux. De plus, le ciproxifan, un antagoniste / agoniste inverse du récepteur H3, potentialise les effets neurochimiques et comportementaux d'un neuroleptique, le halopéridol. Le ciproxifan potentialise également la diminution de l'expression des transcrits pour la met-enképhaline induite par la methamphétamine. L'ensemble de ces observations suggèrent donc l'existence d'interactions étroites entre récepteurs H3 et récepteurs D2 coexprimés dans les neurones striatopallidaux. Ces résultats suggèrent que l'histamine et la dopamine endogènes coopèrent pour moduler l'activité des neurones efférents du striatum et renforce l'intérêt du récepteur H3 comme cible pour le traitement des désordres psychotiques et de l'abus de substances.


  • Résumé

    Histamine H3-receptors and -mRNAs are highly expressed in the striatal complex. The important degree of coexpression of pro-enkephalin and H3-receptor mRNAs show that H3 receptors are expressed within striatopallidal neurons of the indirect movement pathway. This prompted us to explore the effect of H3-receptor ligands on the regulation of enkephalin expression in the striatum. Whereas it was devoid of any effect when used alone, ciproxifan, a H3-receptor antagonist / inverse agonist, strongly increased the upregulation of the expression of the neuropeptide induced by haloperidol. Similarly, it potentiated haloperidol-induced motor effect. More, ciproxifan modulated the effect of methamphetamine on neuropeptide mRNA expression. All theses findings suggets that endogenous histamine and dopamine cooperate to modulate the activity of striatal projection neurons and strengthen the interest of H3-receptors as new targets for the treatment of psychotic disorders and drug abuse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 238 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-238

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 8560
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.