Etude des mécanismes impliqués dans la survenue des lésions hépatiques d'hypoxie-réoxygénation : interactions entre polynucléaires neutrophiles et cellules endothéliales sinusoi͏̈dales de rat

par Elisabeth Adenot-Lasnier

Thèse de doctorat en Pharmacie. Biochimie

Sous la direction de Michel Vaubourdolle.

Soutenue en 2002

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les polynucléaires neutrophiles (PN) sont impliqués dans le développement des lésions d'hypoxie-réoxygénation hépatique. Nous avons étudié leur rôle pathogène potentiel envers les cellules endothéliales sinusoi͏̈dales hépatiques (CESH). L'hypoxie-réoxygénation (HR) des PN entraîne une augmentation de leur métabolisme oxydatif. Les PN en co-culture avec les CESH n'exercent pas d'effet toxique direct sur les CESH. Les surnageants de polynucléaires exercent un effet cytotoxique qui est augmenté lorsque les polynucléaires sont traités par un activateur de la dégranulation, alors que l'HR ne majore pas cet effet. La sensibilisation des cellules endothéliales par HR ou par le TNFα ne modifie pas ces résultats. L'élastase n'est pas responsable de la toxicité. L'étude du protéome des cellules endothéliales a montré une augmentation d'expression de la cystéine dioxygénase après HR ou après traitement par le surnageant de polynucléaires neutrophiles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 122 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 8387
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.