Etude des propriétés biochimiques et immunomodulatrices des exosomes d'origine mastocytaire

par Dimitris Skokos

Thèse de doctorat en Sciences. Immunologie

Sous la direction de Salah Mécheri.

Soutenue en 2003

à Paris 5 , en partenariat avec Université René Descartes. Faculté de médecine Necker enfants malades (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les mastocytes sont essentiellement connus comme étant des cellules cibles impliquées dans les mécanismes effecteurs de la réponse allergique. Il s'est révélé que cette cellule peut aussi jouer un rôle actif dans le contexte des réponses immunitaires innée et acquise. Au cours de ce travail, nous avons montré que le mastocyte peut utiliser un nouveau mode de communication intercellulaire en plus du contact cellulaire direct et de la sécrétion des cytokines, qui consiste en la libération de petites vésicules membranaires de 60 à 100 nm de diamètres appelés exosomes. Les exosomes sécrétés par les mBMMC et les lignées mastocytaires et libérés dans le surnageant de culture sont capables d'activer les lymphocytes B et T in vitro et in vivo indépendamment de l'antigène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 120-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2002N134/0710301916
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5311
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.