Cognition spatiale et déficience locomotrice chez le jeune enfant : une approche comparative (nomal versus pathologie)

par James Riviere

Thèse de doctorat en Psychologie du développement

Sous la direction de Roger Lécuyer.

Soutenue en 2002

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'impact de la déficience locomotrice sur le développement de la cognition spatiale. Le point de départ de notre étude est la mise en évidence, chez l'enfant sain, d'une corrélation entre la locomotion active et autonome et la résolution des situations de recherche manuelle d'objet caché. L'introduction théorique consiste en une présentation des théories accordant ou déniant à la motricité un rôle fondamental dans le développement des représentations spatiales. Dans la partie expériementale, nous présentons cinq recherches comparatives évaluant les performances spatiales de jeunes enfants, d'âge moyen de 30 mois, et atteints d'une pathologie neuromusculaire entraînant un handicap moteur sévère : l'amyotrophie spinale infantile de type II. Les résultats suggèrent que la déficience locomotrice ne semble pas constituer un fateur de risque majeur de retards développementaux dans l'intégration des relations spatiales.

  • Titre traduit

    Spatial cognition and locomotor impairment in young children : a comparative approach


  • Résumé

    The aim of the present work was to compare locomotor impaired and healthy young children with respect to their spatial search skills in different memory-for-locations tasks. Indeed, various studies have shown a correlation between self-produced locomotion in infancy and spatial development, especially in the realm of manual search for hidden objects. In theoretical part, we present models that predict or not delay in spatial cognition for motor-impaired children, namely Piagetian, dynamical, nativist and perceptual models. We present a broad spectrum of clinical and neurobiological data that support these theories. In experimental part, we present five different studies that assess spatial skills in 30-month-old children with type-2 spinal muscular atrophy (SMA) and suffering total deprivation of locomotor experience. Results suggest that locomotor impairment is not a key risk factor for a dramatic slowing down or deviation in the development of spatial skills.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 143[-23] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 128-142

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7207
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.