Vivre et exister à Yaoundé : la construction des territoires citadins

par Xavier Durang

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Christian Huetz de Lemps et de Georges Courade.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    A travers l'exemple de la capitale camerounaise, cette thèse se donne pour objectif de dévoiler la façon "d'être-dans-le-monde" des citadins africains et le sens qu'ils donnent à leur vie dans cette période de crise. Ainsi, elle souligne les modalités de la transition brutale de "l'urbanité de rente" à "l'urbanité de crise" qui représente pour beaucoup d'individus une "descente aux enfers". Elle montre également que la ville africaine post-coloniale n'est pas un produit d'importation : derrière les signes illusoires d'acculturation se cache le plus souvent, un mode d'appropriation ou de régulation sociale, une signification bien spécifique à l'imaginaire local. La démarche géographique adoptée, soucieuse d'une compréhension fine des phéno-mènes socio-politiques et culturels, privilégie l'observation du quotidien et des espaces vécus. Avec cette analyse micro-géographique, les territoires citadins sont examinés selon trois registres reconstituant leurs principales facettes (du visible au caché) : les morphologies, les temporalités et les mobilités. Enfin, sont mis en exergue les déterminants et les contraintes des vécus spatiaux dans les manières d'être et les passions collectives.

  • Titre traduit

    To live and exist in Youndé : the construction of the town territories


  • Résumé

    Through a case study analysis of the cameroonian capital of Yaounde, this thesis aims to reveal the way "of be-in-the-world" of the African townsmen and the direction which they give to their life during this time of crisis. Thus, it underlines the modalities of the brutal transition from "the urbanity of revenue" to "the urbanity of crisis" which represents for many individuals a "descent into Hell". It also shows that the post-colonial African city is not a product of importation : behind the illusory signs of acculturation generally hides, a mode of appropriation or social regulation, or a significance quite specific to the local imaginary. The adopted geographical process, which involves a detailed comprehension of the relevant socio-political and cultural phenomenon, privileges the observation of the everyday life and lived spaces. With this micro-geographical approach, the town territories are examined according to three registers thus reconstituting their principal facets (from the visible to the hidden): morphologies, temporalities and mobilities. Lastly, the thesis seeks the déterminants and constraints of these lived space in the collective behaviors of existence and emotion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (633 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 661 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5558

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6476
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3109
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.