La religion dans l'armée romaine de Dacie

par Mihai-Florian Popescu

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation

Sous la direction de Jean-Pierre Martin.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le fait religieux est un phénomène constant dans le monde militaire de la Rome impériale. Il fut essentiel pour les troupes qui participèrent à l'annexion de la Dacie. La période comprise entre la chute du royaume de Décébale sous les assauts de Trajan et la retraite décidée par Aurélien permet d'identifier dans le cadre d'une histoire régionale l'évolution de croyances perceptibles à l'échelle de l'empire. Cette reconstitution est possible grâce à des centaines de témoignages épigraphiques, archéologiques, mais également iconographiques, numismatiques et littéraires. L'esprit de corps, la propre identité et la loyauté envers la hiérarchie étaient consolidés en permanence, par des cérémonies officielles auxquelles prenaient part les unités, les commandants et les soldats, à l'intérieur des camps. Or les individus honoraient aussi de nombreuses autres divinités romaines ou étrangères, dans les baraquements ou dans des sanctuaires extérieurs. Leur piété était motivée par des soucis de salut, de santé et de protection. La richesse et la variété exceptionnelles des manifestations cultuelles de cette armée stationnée au nord du Danube s'expliquent par ses origines très diverses et sa formidable capacité d'assimilation.

  • Titre traduit

    The religion in Roman Army in Dacia


  • Résumé

    The religious fact is a constant phenomenon in the military world of imperial Rome. It was essential for the troops participating in the annexation of Dacia. The period between the fall of Decebalus' kingdom besieged by Trajanus and the withdrawal decided by Aurelianus allows us to identify the evolution of religious beliefs which can be recorded on the scale of the Empire within the framework of regional history. This reconstruction is possible thanks to hundreds of epigraphic and archeological testimonies, but also thanks to iconographical, numismatic and literary testimonies. The team spirit, one's identity and loyalty towards hierarchy were constantly strengthened through official ceremonies in which the military units, their commanders and their soldiers took part inside the camps. The individuals also worshipped many other Roman or foreign gods in their on camp barracks or in the off camp sanctuaries. Their piety was due to the concerns for their preservation, good health and protection. The outstanding richness and variety of the worship forms displayed by the army stationed in the north of Danube can be explained by their very diverse origins and its exceptional capacity of assimilation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par éd. de l'Académie roumaine à Bucarest

La religion dans l'armée romaine de Dacie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (968 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 771 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5598

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6555
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par éd. de l'Académie roumaine à Bucarest

Informations

  • Sous le titre : La religion dans l'armée romaine de Dacie
  • Détails : 1 vol. (368-35 p. de pl.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.