L'unité perdue : poétique du mythe dans l'œuvre du dramaturge irlandais Brian Friel

par Virginie Roche

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Élisabeth Angel-Perez.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude a pour objectif de présenter la nature organiquement " mythique " du théâtre de Brian Friel, afin de montrer comment ce dernier parvient, à partir d'un théâtre ancré dans les problématiques spécifiquement irlandaises, à révéler la nature humaine. La poétique de Friel, fondée structurellement et thématiquement sur le mythe, se construit autour de l'unité perdue tant géographique, psychique que linguistique. Nous traitons des mythes de Dionysos, d'Apollon, de Thanatos et d'Eros. Nous montrons ensuite comment Friel recherche dans le silence, l'absence, l'obscurité et l'image du double qui le hante une réponse à sa quête métaphysique qui oscille entre nihilisme et épiphanie christique. Nous définissons enfin de quelle façon Friel tente de transcender les divisions religieuses, politiques et culturelles en dénonçant le sectarisme, l'oppression coloniale et l'extrémisme nationaliste. Friel revitalise un théâtre de paroles, un théâtre où le mythe s'offre comme solution de rechange au cri métaphysique de l'homme face au silence déraisonnable du monde.

  • Titre traduit

    Lost Unity : The Poetics of Myth in the Theatre of the Irish Playwright Brian Friel


  • Résumé

    The purpose of this study is to present the mythic nature of Brian Friel's theatre so as to show how the playwright succeeds by exploring a theatre rooted in specific Irish problematics, in showing human nature. Friel's poetics, structurally and thematically based on the myth builds up around the idea of a unity, which is geographically, mentally and linguistically lost. This loss of unity is analysed through a study of the myths of Dionysos, Apollo, Thanatos and Eros. We then show how Friel looks for an answer to his metaphysical quest in silence, absence, darkness and in the image of the Doppelgänger. And Finally, we show how Friel tries to transcend the religious, political and cultural divisions by denouncing sectarianism, colonial oppression and national extremism. The theatre of Brian Friel revitalizes a theatre of words, where myth offers itself as an alternative solution to the metaphysical cry of man when faced with the unreasonable silence of the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. UFR des langues vivantes étrangères. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 4 03 (3)
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5505

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6433
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.