Le problème de l'expression chez Antonin Artaud

par Kiyoshi Arai

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2003

à Paris 4 .


  • Résumé

    Partant des ruines de la détermination de l'expression comme extériorisation d'une " substance intérieure ", Artaud cherche toute sa vie une nouvelle idée de l'expression, ainsi qu'un nouveau moyen d'expression. Nous retraçons d'abord le processus suivant lequel il élabore sa poétique du rêve en construisant la métaphysique de l'expression. Or, à partir de 1937, à mesure que sa crise d'identité s'aggrave, sa valorisation du rêve cède la place à celle du délire. Dans la deuxième partie, nous examinons la poétique du délire d'Artaud qui consiste en une production de sa propre " réalité " et en ce " travail de corporisation " dans lequel, d'après lui, le corps imperceptible émet des corps matériels pour se manifester. Cette conception de l'expression dirige Artaud vers une " autre façon d'écrire " fondée sur l'impuissance du langage et sur la polysémie incontrôlable des signifiants, et se réalisera dans ce langage glossolalique apprenant aux mots " une manière de nouveau comportement ".

  • Titre traduit

    Antonin Artaud and the problem of expression


  • Résumé

    After experiencing the collapse of the traditional concept of expression as the exteriorisation of the "internal substance", Artaud searches all his life for a new idea and a new way of expression. The first part of this dissertation traces the process in which he elaborates the poetics of dream from 1923 to 1936 by constructing the metaphysics of expression. But from 1937 on, as the crisis of his identity deepens, his focus shifts from the valuation of dream to that of delirium. The second part examines the poetics of delirium developed in his last years; it produces his own "reality" and describes "corporealisation", the process in which an imperceptible body emits material bodies to manifest itself. This concept of expression conducts Artaud to the "other way of writing" based on the powerlessness of language and on the uncontrollable polysemy of the signifiants. This idea is realised in his "glossolalia", a language in which words attain "a manner of new behaviour".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 330 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 475 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5523

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6393
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.