Entre réprobation et fasciation : la critique paradoxale adressée par george du Maurier aux préraphaélites et aux esthètes

par Françoise Baillet-Dassy

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Jacques Carré.

Soutenue en 2002

à Paris 4 .


  • Résumé

    Au cours des trente-deux années pendant lesquelles il collabora à Punch, George du Maurier (1834-1896) fut l'auteur d'une critique ambiguë à l'encontre des Préraphaélites puis des Esthètes. Oscillant en permanence entre pastiche et parodie, la satire de l'illustrateur se démarque, au premier abord, par son intelligibilité et sa virulence. Copies d'œuvres littéraires ou picturales, recours à la caricature physique ou verbale contribuent ainsi à stigmatiser l'inconvenance de " L'Ecole Charnelle de la Poésie ". Pourtant, collaborateur à Good Words ou à Once A Week où exercent, à cette époque, les grands noms de la Confrérie, du Maurier exprime un point de vue paradoxal sur ces artistes dont il partage, dans une certaine mesure, la thématique et l'idiome pictural. Par-delà les motivations personnelles d'un tel parti pris, ce sont surtout des impératifs sociaux, celui de la sauvegarde d'un édifice familial censément menacé, par exemple, auxquels du Maurier répond à travers sa critique

  • Titre traduit

    Reprobation and fascination : George du Maurier's paradoxical cristicism of the Preraphaelite and Aesthetic Movements


  • Résumé

    During the thirty-two years when he worked for Punch, George du Maurier (1834-1896) was the author of an ambiguous criticism of the Pre-Raphaelite and Aesthetic Movements. Constantly wavering between pastiche and parody, du Maurier's satire appears, at first sight, as intelligible and virulent. The illustrator denounces the impropriety of the "Fleshy School of Poetry" through both caricature, verbal and physical, and reproduction of many Pre-Raphaelite literary and pictorial masterpieces. However, as a member of the Once A Week and Good Words staff - which, at the time, also employed the great names of the Brotherhood - du Maurier adopts a rather paradoxical stance on those artists, whose themes and pictorial language he shares, to a certain extent. Beyond his personal motivations, what du Maurier defends through his long-lasting attack concerns the social structure - and, in particular, the family - supposedly endangered by the way of thinking of the men he criticises.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (567 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 168 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5515
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.