Roman gabonais entre oralité et écriture

par Bellarmin Moutsinga

Thèse de doctorat en Etudes francophones

Sous la direction de Jacques Chevrier.

Soutenue en 2002

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le roman gabonais procède d'une relation essentielle, assumée, entre l'écriture et l'oralité. Parler de cette littérature, c'est toujours déjà parler d'une rencontre de deux phénomènes, d'une fécondation de l'écrit par l'oral. C'est-à-dire qu'en même temps qu'elle affirme l'évidence de ses liens culturels avec les traditions littéraires occidentales, elle revisite simultanément l'oralité ethnotextuelle énoncée par l'épopée, le mythe, le proverbe, le conte, la généalogie, le panégyrique ou encore la chanson. Cela signifie qu'oralité et écriture se croisent à plusieurs niveaux, s'interpénétrent et s'influencent réciproquement. Cette perspective a le mérite d'établir une lecture critique d'ensemble qui pose le roman gabonais comme construction d'une poétique qui s'insère dans le courant actuel du roman africain. La greffe de l'ensemble de ces productions littéraires orales issues des cultures traditionnelles constitue l'originalité d'une écriture encore mal connue et pourtant en plein essor.

  • Titre traduit

    The Gabonese novel, linking orality and writing


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (480 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 607 réf. bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5366

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.