Nature et nature de l'homme chez Galien : physique et physiologie

par Fabrice Roussel

Thèse de doctorat en Histoire de la philosophie

Sous la direction de Gilbert Romeyer-Dherbey.

Soutenue en 2002

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude vise d'abord à déterminer les ouvrages principaux qui traitent de la philosophie de la Nature chez Galien, ainsi que ceux qui comportent le plus souvent le mot physis. Sont étudiés dans la première partie les constituants fondamentaux de la Nature physique, de l'élément (le plus petit) aux divers homéomères (parties semblables) puis, dans la seconde, la nature animale et l'organisme entier créé à partir de ses fonctions. Les rapports complexes de l'âme et du corps sont analysés à travers la notion archai͏̈que de physiognomonie. Dans la dernière partie, il ressort qu'on ne peut confondre la physiologia de Galien avec la physiologie moderne, question centrale pour l'épistémologie. A travers l'étude des expérimentations de Galien se dégagent quelques émergences vers la modernité. Enfin, le poids du Stoi͏̈cisme apparaît massif, dans le caractère artiste de la Nature par exemple. La physiologie est-elle distincte de la physique? la question de la réduction possible de l'une à l'autre reste posée.

  • Titre traduit

    Nature and human nature in Galen : physics and physiology


  • Résumé

    First, the study deals with main writings on the philosophy of Nature in Galen's ones and with these most using the word physis. In first part, the fundamental constituents of physic nature are studied from the element (the most small) to different "homeomeries" (similar parts), then in second part, the animal nature and the complete organism created from these functions. The difficult question of relations between soul and body is treated through the archaic notion of physiognomy. In last part, we conclude that it is not possible to confuse Galen's physiologia with modern physiology, a central question for the epistemology. Through the study of his experimentations, we see distance between Galen and modernity. In conclusion, the strength of Stoi͏̈c philosophy seems to be preponderant, for instance in the notion of artistic Nature. The possibility to reduce physiology to Physics is asked.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 569 réf.

Où se trouve cette thèse ?