Le rôle des Nations unies dans le processus de paix au Salvador

par Frédéric Massé

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Philippe Hamon.

Soutenue en 2002

à Paris 3 .


  • Résumé

    En 1992, au Salvador, le gouvernement et les représentants de la guérilla marxiste-léniniste du Front Farabundo Marti de Libération Nationale (FMLN) ont signé des accords de paix sous l'égide des Nations unies, mettant fin à douze années de guerre civile. Après avoir joué les médiateurs, les Nations unies, appelées à superviser la mise en œuvre de ces accords, mettent en place une opération de maintien de la paix dite de seconde génération. Désormais, les Nations unies assument des tâches diverses et variées, du rétablissement de la paix à sa consolidation. L'entreprise salvadorienne sera globalement considérée comme un succès mais le cas restera relativement isolé. Revenant sur l'une des rares opérations de maintien de la paix réussie de l'histoire des Nations unies, cette étude cherche donc à en comprendre les raisons. Ainsi, si au Salvador les Nations unies n'échappèrent pas aux problèmes et dilemmes inhérents à toute opération de ce genre, l'ONU bénéficiant d'une conjonction de facteurs favorables dont on fait ici l'analyse, sut en tirer profit. Cela étant, il ressort de cette étude que par sa singularité, l'implication des Nations unies dans le processus de paix au Salvador ne permet pas la construction d'un modèle dont on pourrait extraire les recettes d'un succès futur. Nous en concluons que la pacification est un processus chaque fois à réinventer.

  • Titre traduit

    The role of the United Nations in the peace process in El Salvador


  • Résumé

    In 1992 the government of El Salvador and representatives of the Marxist-Leninist guerrilla group of the Frente Farabundo Marti de Liberacion Nacional (FMLN) ended 12 years of civil war by signing a peace accord under the auspices of the United Nations. After having acted as mediators the United Nations were called upon to supervise the implementation of the accord and set up what amounted to a second phase of peacekeeping operations. From this point on, the UN took on the diverse and varied role of re-establishing and consolidating the peace. The operation in El Salvador was generally considered a success, if an isolated one. By looking at one of the United Nation's rare successful peacekeeping operations, this study attempts to establish the reasons for this success. Though the UN action in El Salvador had its fair share of problems and dilemmas inherent with an operation of this kind, the UN, benefiting from a conjunction of favourable factors that have been analysed, could however take advantage of. This research concludes that, due to the uniqueness of the Salvadorian situation, the involvement of the United Nations in the peace process there, does not lead to the extraction of a set of guidelines for success which could be applied to a similar scenario in the future. As a conclusion, it appears that in each conflict situation, the peace has to be reinvented.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 336 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 311-334

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.