La production poétique de Rafael Alberti des premiers poèmes à Sobre los ángeles

par Catherine Flepp

Thèse de doctorat en Études ibériques et latino-américaines

Sous la direction de Serge Salaün.

Soutenue en 2002

à Paris 3 .


  • Résumé

    Ce travail consacré à la poésie d'Alberti, de 1920 à1928, a pour objet de chercher à cerner le désir, au travers du signifiant poétique, à partir des indices qui permettent de découvrir les différentes mises en scène du sujet dans son rapport à un objet archai͏̈que perdu. Lancé à la poursuite de cet objet à jamais perdu, il ne peut que se découvrir autre, en dépit des efforts déployés pour préserver une totalité indivise et se soustraire à l'expérience de la castration. La métaphore, mise au service de l'identification, entretient l'illusion spéculaire et la toute puissance narcissique. Le sujet d'écriture oscille entre cette relation duelle de l'ordre pré-œdipien et la tourmente de la crise œdipenne. Cette histoire du désir s'inscrit dans le vaste débat engagé autour de la poésie et l'on peut lire, à la lumière de la configuration du sujet, les réponses apportées au questionnement du langage. Le poème, grevé d'une angoisse corrélative à l'Œdipe, est un espace conflictuel. L'entre-deux de la rupture et de la continuité se manifeste dès les premiers textes, par la présence conjointe des avant-gardes et des signes du retour à l'ordre qui se traduira par l'inspiration néo-populaire des recueils suivants. Dans Cal y canto, le "je" ne rencontre que le doute de l'illusion verbale. La mise à nu, dans Cal y canto, de l'écran de la représentation, en s'opposant à l'adéquation des mots aux choses, creuse un vide au cœur du réel et accroît la vacance du sujet. Avec l'entrée dans l'ordre symbolique, ce qui s'est noué entre l'être et la représentation au travers de l'identification narcissique, fondée sur une relation duelle, tend à se délier. L'on voit se dessiner, dans les poèmes de la fin de Sobre los ángeles, un nouveau statut du "je" et de nouvelles formes, qui témoignent de la reconquête de la parole et empruntent aux surréalistes un certain traitement de l'image.

  • Titre traduit

    Rafael Alberti's poetical production from earliest poems to Sobre los ángeles


  • Résumé

    This study dealing with Alberti's poetry from 1920 to 1928 purposes to grasp desire through the poetical significans, from the different settings of the subject in his relation to a lost archaic object. Trying to reach this object, lost for ever, he is bound to discover he is different in spite of his efforts to preserve his undivided wholeness and to escape the experience of castration. Metaphors used for identification maintain the specular illusion and the overwhelming narcissism. The poetry swings from the dual relation of the pre-œdipal order to the throes of the œdipal crisis. This problem of desire is part of vast debate about poetry; in the light of the configuration of the subject, one can find the answers to the language questioning. The poem laden with the anxiety of the Œdipus Complex is a conflict space. The conflictual space between breaking-off and tradition can be found in the earliest texts. The avant garde style and signs of a return to tradition can be seen in these texts. In Cal y canto, the "I" only expresses the doubt of the illusion of language. The screen of representation is laid bare and opposed to the adequation of words to things, leaving a void in the core of reality and increasing the vacancy of the subject. With the access to the symbolic order, the link based on a dual relation between the being and its narcissic identification has become loose. Nevertheless a new status of the "I" and new expressions are appearing, as it can be seen in the poems at the end of Sobre los ángeles where the reconquered word borrows a certain way of treating images from the surrealists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (571 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 539-571

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.