Corpoèmes, l'inscription textuelle du corps dans la poésie en France au vingtième siècle

par Hugues Marchal

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Michel Collot.

Soutenue en 2002

à Paris 3 .


  • Résumé

    En apparence anachronique mais constant, le désir d'une production littéraire simultanément poétique et corporelle parcourt le XXe siècle. Programme d'incarnation du texte ou quête d'un verbe adéquat, " écrire le corps " engage moins une thématique qu'un renouvellement théorique et formel, qui a imposé le corps au sein du métadiscours. Enjeu partagé mais disputé, la quête a nourri un débat, qui confronte des auteurs aux positions diverses et des définitions du corps multiples. De Valéry et Claudel à Noe͏̈l ou Prigent, c'est cette communauté discursive, et son désir d'écrire ou révéler dans le texte un autre que le texte, que cette étude cherche à cerner. Pour cela, on a relevé les arguments d'une topique où le corps est présenté comme " excrit " (J. -L. Nancy) de toute saisie langagière et reconnu comme inscrit dans tout poème, ce qui a conduit à étudier les sites assignés ou refusés au " corpoème " (J. Sénac) dans les modèles élaborés pour penser l'œuvre. Hybride, l'objet force à discuter certaines limites de l'histoire ou de la théorie littéraires, pour intégrer la poésie dans des séries mêlant des disciplines et des temps réputés éloignés. Et il impose une réflexion sur un texte global, perçu comme signe symbolique, iconique et indiciaire, des niveaux articulés suivant des modes de compensation et de concurrence complexes. Là, " écrire le corps " ne se réduit pas à la mise en scène d'une critique du langage : la quête a produit d'autres poétiques fécondes, mobilisant la structure organique du texte ou jouant de son statut de trace, assimilé à une matrice permettant la reproduction d'une gestuelle. . .

  • Titre traduit

    Corpoèmes, inscribing the body in XXth century poetry in France


  • Résumé

    Apparently anachronistic and yet always pressing, the quest for a literary work at once corporal and poetic has haunted the XXth century. Whether as an effort at textual incorporation or in the pursuit of an adequate verb, " writing the body " should be understood less as a theme than as a process of formal and critical renewal, which has inscribed the body within theory. Contested and yet at issue, the very stakes of this quest have fueled a debate confronting various writers and divergent understandings of the body. From Valéry and Claudel to Noe͏̈l or Prigent, this study explores both the project itself and the discursive community formed around the desire to write, or uncover in the text, an Other of the text. To this end, we have inventoried the arguments of a topic in which the body is represented as being "excribed" (J. -L. Nancy), i. E. Beyond the reach of all utterances, and yet also inscribed within every poem. And we have excavated the sites either assigned or refused to the "corpoème" (J. Sénac) in the models provided for the conceptualization of the work. Discussing the desire to mix the poem and the body leads to question the limits assigned to literary theory and history, and to connect different disciplines and temporalities. The quest also elicits the idea of a "global text", understood in terms of symbol, icon and index-- three levels articulated according to complex competing and compensatory strategies. Here, "writing the body" cannot be reduced to a struggle against language. It has generated an assortment of fruitful new poetics, which capitalize on the organic structure of the text or consider it as a trace allowing for the reproduction of a gesture. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 742 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 691-735. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6200
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.