La "crise de l'identité nationale" et les figures de l'écrivain en France au tournant des XIXe et XXe siècles : de Paul Bourget à Marcel Proust, vers une définition "moderne" de l'"écrivain français"

par Branka Sarancic

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Alain Viala.

Soutenue en 0200

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le présent travail se propose d'interroger la " crise de l'identité nationale " en tant qu'enjeu des rivalités intellectuelles dans le champ littéraire français du tournant du siècle. Il s'agit notamment de remettre en question les grilles de lecture purement esthétiques ou idéologiques comme étant également inaptes à saisir l'articulation la plus intime du littéraire et du politique : celle qui passe par la fabrication des représentations identitaires. S'intéresser à la littérature du tournant du siècle, c'est aussi revenir à un moment de crise où la délimitation des domaines " esthétique ", " philosophique " et " politique " devient l'enjeu des luttes pour la définition légitime de l' " élite intellectuelle ". . .

  • Titre traduit

    The phenomenon of "national identity crisis" and the figurative representations of the French writer at the end of the 19th century and the beginning of the 20th century : from Paul Bourget to Marcel Proust, towards a modern definition of the "French writer"


  • Résumé

    This thesis analyses the national identity crisis at the turn of the 20th century as stakes of intellectual rivalry in French literature. By placing the discourse of "modernity" in a historical viewpoint, surprising similarities are revealed between the answers proposed by philosophers (particularly Bergson) and writers (Bourget, Barrès, then Ghéon, Gide and Proust). Purely aesthetic and ideological frames of reference are challenged as incapable of explaining the most basic junction of literature and politics: the one resulting from the construction of identity representations. The perceived limits of aesthetic, philosophical and political domains of the era became the instrument of power struggles establishing the legitimacy of the intellectual elite. . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 402 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 376-397

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.