La fabrique du cinéma, du trucage aux effets spéciaux

par Réjane Hamus-Vallée

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Jean-Louis Leutrat.

Soutenue en 2002

à Paris 3 .


  • Résumé

    Comment penser les effets spéciaux cinématographiques ? Alors que des approches historiques et techniques abondent sur le sujet, une méthode esthétique, voire théorique, semble rarement appliquée à cet objet d'étude. L'analyse des effets spéciaux nous entrâine vers des applications plus anciennes du trucage, individu technique à part entière. Le trucage, vaste champ qui se retrouve en prestidigitation, au théâtre, en photographie ou même en peinture, se transforme en effet spécial dans son passage dans le monde du cinéma. Cette évolution se retrouve au cours de chaque film, où l'effet de devient spécial dans l'esprit du spectateur, référence absolue, au moment où sa technique - le trucage, dans son deuxième sens - s'éfface pour laisser place à la Figure. Le champ général des effets spéciaux offre l'illustration d'une unique figure : la rencontre de l'homme X avec un être Y dans un lieu Z. A chaque technique particulière, séparées pour les commodités de l'analyse, correspondra une figure dominante, variations sur les termes de cette rencontre : la transformation, le monstre, le lieu. . .

  • Titre traduit

    The making of cinema, from tricks to special effects


  • Résumé

    How can we think cinematographic special effects ? Whereas historical and technical approaches abound, an aesthetic method, or even a theoretical one, seems rarely used for this subject. The analysis of special effects takes us to older applications of tricks, a whole technical object. The tricks, a large field which can be found in legerdemain, theatre, photography or even paintings, became special effects when applied to the cinematographic field. This evolution can be found in every film, where the effect becomes special when its technical aspect - the trick, in this second meaning - disappears in the mind of the spectator, the one rference, to leave alone the figure. The general field of special effects shows the illustration of one unique figure : the meeting of a standard-man X with a creature Y in a place Z. To each particular technique, separated for the commodity of this work, corresponds a dominant figure, variation of the terms of this encounter : transformation, monster, place.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (567 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 538-553. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.