Rythmes de construction et de destruction des édifices volcaniques de point chaud : l'exemple des îles Canaries (Espagne)

par Raphaël Paris

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Charles Le Coeur.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les alignements d'îles de point chaud sont le dispositif idéal pour étudier l'évolution d'un relief volcanique sur le long-terme et suivant plusieurs stades (Hawai͏̈, Société). Notre travail aborde cette problématique sous l'angle des rythmes de construction et de destruction. Le site des Iles Canaries est privilégié car la lenteur de déplacement de la plaque africaine prolonge les effets du volcanisme dans le temps (> 20 Ma), multipliant ainsi les repères chronologiques et morphologiques. Les rythmes de construction volcanique sont estimés en couplant datations K-Ar et paléomagnétisme. La destruction se manifeste d'abord par des déstabilisations instantanées et massives de plusieurs dizaines de km3, engendrant des tsunamis. Les rythmes d'érosion et les taux de sédimentation sous-marine sont principalement dépendants des rythmes et des dynamismes de construction volcanique, et de la récurrence des déstabilisations. La méthodologie employée est applicable aux autres îles de point chaud.

  • Titre traduit

    Construction and destruction rates of hotspot volcanoes : the Canary Islands example (Spain)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 376 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 350-358. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2002-PAR01
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6650
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.